L’Encyclopédie/1re édition/EXPLICITE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  EXPLÉTIF
EXPLOIT  ►

EXPLICITE, adj. (Gramm. & Théolog.) terme de l’école ; expliqué, développé. Le contraire & correlatif est implicite, qui signifie ce qui n’est pas distinctement exprimé. On dit, volonté explicite, volonté implicite.

Volonté explicite, est une volonté bien expresse & bien marquée. Volonté implicite au contraire est celle qui se manifeste moins par des paroles que par des circonstances & par des faits. On dit de même, foi explicite, foi implicite.

La foi explicite, de la maniere qu’on l’entend d’ordinaire, est un acquiescement formel à chacune des vérités que l’Eglise nous propose ; au lieu que la foi implicite est un acquiescement vague, indéterminé, mais respectueux & sincere, pour tout ce qui peut faire l’objet de notre croyance. C’est ce qu’on appelle la foi du charbonnier.

La plûpart des hommes n’ont proprement qu’une foi implicite ; ils n’ont communément ni assez d’intelligence, ni assez de loisir, pour discuter tant de propositions que les théologiens nous présentent comme des dogmes, & dont la connoissance approfondie est nécessaire pour la foi explicite, prise au sens le plus étendu. Mais ils ont presque tous plus de tems & de pénétration qu’il n’en faut pour saisir le dogme explicite & fondamental que le Sauveur nous recommande ; je veux dire la confiance ou la foi que nous devons avoir en sa parole, en sa puissance, & en sa mission.

C’est principalement dans ce dernier sens que le mot foi est employé dans le nouveau-Testament, comme on pourroit le prouver ici par la citation d’un grand nombre de passages. C’est même sur la foi que nous devons avoir en J. C. qu’est fondée celle que nous devons à l’Eglise ; dès qu’il est certain qu’elle a parlé, nous devons nous soûmettre sans reserve : mais le respect que les décisions de l’Eglise exigent de nous, ne doit être donné qu’à des décisions incontestables, & non à de simples opinions débattues parmi les Scholastiques. C’est sur quoi les fideles ne sauroient être trop attentifs. Voyez Foi, Eglise, &c. Cet article est de M. Faiguet.