L’Encyclopédie/1re édition/FAUCONNEAU

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  FAUCON

FAUCONNEAU, s. m. jeune faucon. V. Faucon.

Fauconneau ou Faucon, (Artillerie.) est une piece d’artillerie, ou un petit canon qui porte depuis un quart jusqu’à deux livres, & qui pese 150, 200, 400, 500, & même jusqu’à 800 livres ; sa longueur est de sept piés. Voyez Canon. Lorsque les embrasures sont ruinées, on ne peut plus continuer le service du gros canon dans les siéges ; mais il est toûjours possible de se servir de petites pieces, comme le fauconneau, qu’on transporte aisément d’un lieu à un autre sur des affuts à roüage ou à roulettes, qu’un ou deux hommes peuvent traîner aisément sur le rempart.

Les coups de ces petites pieces sont fort incertains, parce qu’on n’a pas le loisir de les disposer comme l’on veut ; mais ils donnent toûjours de l’inquiétude à l’assiégeant, & ils l’obligent de s’avancer avec plus de circonspection. Charles XII. roi de Suede, fut tué au siége de Frideriskshall en Norvege, d’un coup de fauconneau. (Q)

* Fauconneau, s. m. (Charpent.) piece de la machine à élever des sardeaux, appellée l’engin. Le fauconneau a deux poulies à ses extrémités, & c’est sur ces poulies que passe le cable ; il est fixé au bout du poinçon, affermi par deux liens emmortoisés dans la sellette. Il n’y a point dans l’engin de piece plus élevée.