L’Encyclopédie/1re édition/FILLE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
FILLETTES  ►

FILLE, s. f. voyez Fils.

Les fils & filles du Roi de France sont appellés fils & filles de France, parce que tous les sujets du royaume ont un intérêt particulier à leur conservation. V. Princes du sang.

Filles de la Reine, (Hist. de France.) titre d’office à la cour. C’est par ce titre que sous le regne de Charles VIII. en 1493, on appelloit les filles de condition qu’Anne de Bretagne commença la premiere à prendre auprès d’elle à son service. On les nommoit aussi filles d’honneur de la reine. Anne de Boulen, long-tems avant que le malheur de son étoile l’eût appellé en Angleterre pour y périr sur un échafaud, avoit vécu plusieurs années en France en qualité d’une des filles de la reine Claude, & puis en la même qualité auprès de la duchesse d’Alençon, devenue reine de Navarre. Enfin en 1673 Louis XIV, par des raisons que j’ai dites ailleurs, réforma la chambre des filles d’honneur de la reine, qui n’eut plus dans la suite que des dames du palais, dont l’établissement subsiste toûjours. Voyez Dame du Palais. Article de M. le Chevalier de Jaucourt.

Filles d’artichaux, (Jardinage.) ce sont les œilletons qu’on prend aux piés des artichaux.