L’Encyclopédie/1re édition/FOMENTATION

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

FOMENTATION, s. f. (Pharmacie & Thérapeut.) la fomentation est une espece d’épitheme caractérisée par la circonstance d’être appliquée à chaud. Voyez Épitheme.

La fomentation est ou liquide ou seche. La premiere se compose des décoctions ou des infusions de diverses parties des végétaux ; on en fait aussi quelquefois avec le vin, l’oxicrat, le lait tiede, les huiles par expression, l’eau-de-vie, l’urine, &c.

La plûpart des remedes externes peuvent s’appliquer sous forme de fomentation : ainsi on peut faire des fomentations émollientes, discussives, répercussives, résolutives, fortifiantes, stupéfiantes, &c. Voy. ces articles.

Les fomentations sont assez communément employées dans le traitement des affections extérieures ; il y a apparence qu’on néglige trop ce secours dans la curation des maladies internes, on ne les met plus en usage que dans l’inflammation des visceres du bas-ventre & la retention d’urine. Voyez Inflammation, Rentention d’urine. Les fomentations appliquées sur le bas-ventre dans les plaies pénétrantes de cette partie, ou après les opérations de Chirurgie faites sur les visceres qu’il renferme, comme la taille, la réduction des hernies, &c. sont destinées à prévenir des affections interieures. La fomentation la plus usitée dans ce cas, est composée d’huile rosat & de vin.

La maniere d’appliquer les fomentations liquides, c’est d’en imbiber des linges ou des flanelles, & de les étendre mollement sur la partie.

Les fomentations seches qui sont fort peu usitées, sont plus connues sous le nom d’épitheme sec, & plus encore sous ceux que portent les especes particulieres d’épitheme. Voyez Epitheme. (b)