L’Encyclopédie/1re édition/FRAGMENT

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  FRAGILITÉ
FRAI  ►

* FRAGMENT, s. m. (Gramm. Littérat.) il se dit en général d’une portion d’une chose rompue.

En Littérature, un fragment, c’est une partie d’un ouvrage qu’on n’a point en entier, soit que l’auteur ne l’ait pas achevé, soit que le tems n’en ait laissé parvenir jusqu’à nous qu’une partie. En Architecture, en Sculpture, il se dit de quelques morceaux détachés d’un tout, tels qu’un chapiteau, une corniche, une portion de statue, ou de bas-relief, qu’on a trouvé parmi des ruines.

Fragmens précieux, (les cinq) Pharmacie. On trouve sous ce nom dans les anciens pharmacologistes, au rang des remedes, le grenat, l’hyacinthe, le saphir, la cornaline & l’émeraude. Galien attribuoit à ces pierres & à un grand nombre de moins précieuses qu’il comptoit parmi les médicamens simples, la vertu dessicative. Elles ont passé depuis pour alexiteres, cordiales, cæphaliques, stomachiques, &c. On a préparé avec ces pierres des sels, des magisteres, des liqueurs ou huiles, des élixirs, des essences, des sirops, & on les a fait entrer dans diverses compositions.

L’art est trop avancé aujourd’hui pour que des préparations aussi ridicules, & des vertus aussi imaginaires, ne soient pas justement décriées. Mais en Medecine plus qu’ailleurs, le droit des anciennes opinions cede bien difficilement & bien tard à celui de la vérité reconnue.

La pharmacopée de Paris n’a pas banni les hyacinthes de la confection à laquelle ils donnent leur nom. Voyez Confection d’Hyacinthe, au mot Confection. (b)