L’Encyclopédie/1re édition/GONDAR

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  GOND
GONDOLE  ►

GONDAR, (Géog.) les uns écrivent Gonder, d’autres Gumder, & d’autres Gondar ; grande ville d’Ethiopie, la résidence des empereurs des Abyssins, de même que du patriarche chef de la religion : mais n’allez pas entendre par ce mot de ville, une ville murée & solidement bâtie comme les nôtres ; ce n’est, à proprement parler, qu’un vaste camp, qui disparoîtra dès qu’il plaira au négus de choisir un autre lieu pour son domicile.

Le medecin Poncet qui fit le voyage d’Ethiopie en 1698, 1699, & en 1700, dit que l’étendue de Gondar est de trois à quatre lieues ; que l’empereur y a un palais magnifique, & qu’il se fait dans ce camp un très-grand commerce. L’or & le sel sont la monnoie qu’on y employe ; l’or y est en lingots, que l’on coupe jusqu’à une demi-dragme : on se sert de sel de roche pour la petite monnoie. On tire ce sel de la montagne Lafta, & il y est porté dans les magasins de l’empereur, où on le forme en tablettes & en demi-tablettes pour l’usage. (D. J.)