L’Encyclopédie/1re édition/GONDOLE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  GONDAR
GONDOLIERS  ►

GONDOLE, s. f. (Marine.) « c’est une petite barque plate & longue, qui ne va qu’avec des rames. L’usage en est particulier sur les canaux de Venise. La figure & la legereté des gondoles, est tout-à-fait extraordinaire. Les moyennes ont trente-deux piés de long, & n’ont que quatre piés de large dans le milieu, finissant insensiblement par les deux bouts en une pointe très-aiguë, qui s’éleve toute droite de la hauteur d’un homme. On met sur la proue un fer d’une grandeur extraordinaire ; il n’a pas un demi-travers de doigt d’épais, sur plus de quatre doigts de large, posé sur le tranchant ; mais la partie supérieure de ce fer plus applatie que le reste, avance un long & large cou en forme d’une grande hache de plus d’un pié de face ; de sorte que fendant l’air comme en menaçant, à cause du mouvement de la gondole, il semble qu’il va couper tout ce qui s’opposeroit » à son passage. Dictionn. de Mar. (Z)

Gondole, instrument de Chirurgie, petite soucoupe ovale, très-commode pour laver l’œil. Voyez Bassin oculaire. (Y)