L’Encyclopédie/1re édition/GRATICULER

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  GRATERON

GRATICULER, v. n. terme de Peint. ce mot nous vient de l’italien grata, grille. Il exprime la maniere dont ordinairement les artistes transportent une composition ou une ordonnance qu’ils veulent suivre d’une surface sur une autre, dans la proportioa & la grandeur qui leur conviennent. Pour parvenir à cette opération, on trace sur son dessein ou sur son esquisse, des lignes qui se croisent à angles droits & à distances égales, & qui forment ainsi des quarrés égaux entre eux. On trace aussi sur la surface sur laquelle on veut copier sa composition, un même nombre de lignes croisées qui y produisent un même nombre de quarrés. Alors on dessine dans chaque quarré de sa surface ce qui est dessiné dans le quarré correspondant du dessein ou de l’esquisse. Il est aisé de comprendre que plus on multiplie les quarrés, plus on parvient à copier exactement son original. Il faut remarquer aussi que si les quarrés qu’on trace sur la surface sont plus petits ou plus grands que les quarrés tracés sur l’esquisse ou le dessein, alors la copie qu’on en fait est plus grande ou plus petite : c’est par-là qu’on peut établir entre la copie & l’original telle proportion que l’on veut. Si l’on fait les quarrés destinés à la copie la moitié plus grands que ceux qui sont sur l’original, cette copie sera géométriquement moitié plus grande que l’original ; ainsi du reste, soit en diminuant soit en augmentant. On trace ces quarrés ou avec de la craie ou avec du fusin, ou enfin de telle maniere qu’on le veut ; mais il faut, autant qu’on le peut, qu’ils se puissent effacer aisément lorsqu’on en a fait l’usage auquel ils sont destinés. Cette maniere de copier sert aux Graveurs qui veulent avoir un dessein exact plus petit ou plus grand qu’un tableau qu’ils veulent graver. Elle sert aussi aux Peintres qui veulent rapporter en très-grand une esquisse d’une grande composition : enfin elle est en général assez précise lorsqu’on multiplie les quarrés, & d’un grand usage dans tous les arts qui ont rapport au Dessein ou à la Peinture. Voyez Anamorphose & Craticulaire.

Il y a une autre maniere de faire les réductions & de copier par le moyen d’un instrument nommé singe, dont on donnera le détail au mot Singe : mais l’usage n’en est pas à beaucoup près aussi commun & aussi facile. Cet article est de M. Watelet.