L’Encyclopédie/1re édition/HÉLIAQUE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 100).

HÉLIAQUE, adj. terme d’Astronomie. Le lever d’un astre ou d’une planete s’appelle héliaque, lorsque cet astre ou cette planete sort des rayons ou de la lumiere du soleil qui l’offusquoit auparavant par sa trop grande proximité de cet astre.

Le coucher héliaque se dit du coucher d’un astre qui entre dans les rayons du soleil, & qui devient invisible par la supériorité de la lumiere de cet astre.

Un astre se leve héliaquement, lorsqu’après avoir été en conjonction avec le soleil & avoir disparu, il commence à s’en éloigner assez pour redevenir visible le matin avant le lever du soleil. On dit qu’un astre se couche héliaquement, lorsqu’il approche du soleil au point de devenir invisible ; de sorte qu’à proprement parler, le lever & le coucher héliaques ne sont qu’une apparition & une disparition passageres, causées par le moins ou le plus de proximité d’un astre au soleil.

Le lever héliaque de la lune arrive quand elle s’éloigne d’environ 17 degrés du soleil, c’est-à-dire, le lendemain de la conjonction pour les autres planetes : il faut une distance d’environ 20 deg. & pour les étoiles il faut un éloignement plus ou moins considérable, suivant leur grandeur ou leur petitesse. Voyez Lune, Planete, & Étoile. Voyez aussi Achronique, Cosmique. Harris & Chambers. (O)