L’Encyclopédie/1re édition/HAIRE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 26).
◄  HAIR
HAIRETITES  ►

* HAIRE, s. f. petit vêtement tissu de crin, à l’usage des personnes pénitentes qui le portent sur leur chair, & qui en sont affectées d’une maniere perpétuellement incommode, sinon douloureuse. Heureux ceux qui peuvent conserver la tranquillité de l’ame, la sérénité, l’affabilité, la douceur, la patience, & toutes les vertus qui nous rendent agréables dans la société, & cela sous une sensation toûjours importune ! Il y a quelquefois plus à perdre pour la bonté à un moment d’humeur déplacée, qu’à gagner par dix ans de haire, de discipline, & de cilice.

* Haire, (Brasserie.) l’espece d’étoffe connue sous ce nom est à l’usage des Brasseurs. Voy. l’art. Brasserie. On s’en sert aussi dans les forges. Voyez l’article Forges. On appelle drap de laine en haire, celui qui n’a reçû aucun apprêt, & qui est tel encore qu’au sortir du métier : si on le tond pour la premiere fois, ce qu’on appelle en premiere voie, en premiere façon, en premiere coupe, en premiere eau : on dit dans les manufactures de Sedan, tondre en hairement.