L’Encyclopédie/1re édition/HERNIOLE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 179).
◄  HERNIE
HERNIQUES  ►

HERNIOLE, s. f. (Botan.) L’espece principale, nommée par les Botanistes herniaria, hernia glabra, est une plante basse, ayant à peine la longueur d’un empan ; elle répand sur la terre de foibles branches, & porte à chaque nœud deux feuilles plus petites que celles du serpolet ; les sommets de ses tiges sont chargés d’un grand nombre de petites fleurs herbacées, auxquelles succedent de petits vaisseaux séminaux pleins de graines très-menues ; sa racine s’enfonce profondement en terre, & pousse beaucoup de fibres. L’herniole croît dans des lieux sablonneux, & fleurit en été ; elle est toute d’usage, & passe pour dessicative & resserrante ; elle rougit un peu le papier bleu, est âcre & tant soit peu salée ; son sel est uni à beaucoup de soufre & de terre. (D. J.)

Herniole, (Mat. méd.) Voyez Turquette.