L’Encyclopédie/1re édition/HEXAMILLON

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 197).
◄  HEXAMETRE
HEXAPLES  ►

HEXAMILLON, s. m. (Hist. mod.) nom d’une muraille célebre que l’empereur Emanuel fit bâtir sur l’isthme de Corinthe en 1413, pour mettre le Péloponnese à couvert des incursions des Barbares. Elle a pris son nom de ἕξ, six, & μίλιον qui en grec vulgaire signifie mille, à cause qu’elle avoit six milles de longueur.

Amurat II. ayant levé le siége de Constantinople en 1424, démolit l’hexamillon, quoiqu’il eût auparavant conclu la paix avec l’empereur grec.

Les Vénitiens le rétablirent en 1463, au moyen de 30000 ouvriers qu’ils y employerent pendant quinze jours, & le couvrirent d’une armée commandée par Bertold d’Est, général de l’armée de terre, & Louis Lorédaur, général de celle de mer.

Les infideles furent repoussés après avoir fait plusieurs tentatives, & obligés de se retirer de son voisinage. Mais Bertold ayant été tué peu de tems après au siége de Corinthe, Bertino Calcinato qui prit le commandement de l’armée, abandonna à l’approche du Beglerbey la défense de la muraille, qui avoit couté des sommes immenses aux Vénitiens, ce qui donna la facilité aux Turcs de s’en rendre maîtres, & de la démolir entierement. (G)