L’Encyclopédie/1re édition/HUMANTIN, CENTRINE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 348).
◄  HUMANITÉ
HUMBER  ►

HUMANTIN, CENTRINE, (Hist. nat. Ichthiol.) poisson de mer qui est aussi appellé bernadet, renard, & porc, parce qu’il se vautre dans la fange : il est du genre des chiens de mer. Il a le corps court, gros & épais, depuis la tête jusqu’à l’anus, en comparaison des autres chiens de mer ; son corps a trois faces, une en-dessous & deux en-dessus. Il y a sur le dos deux nageoires qui ont chacune un aiguillon, la plus grande est placée près de la tête ; ce poisson a une petite nageoire au bout de la queue, & deux de chaque côté du corps, l’une près des ouies, & l’autre près de l’anus. La peau est rude & hérissée de petits aiguillons, qui sont plus forts sur la tête & sur le dos, que sur les autres parties du corps. La tête est petite & applatie ; les yeux sont grands. Il y a deux trous derriere les yeux, & deux au-devant. La bouche est grande ; les dents sont larges & pointues, disposées en trois rangs dans la mâchoire supérieure, & en un seul dans l’inférieure. Rondelet, Hist. des poissons, liv. XIII. Voyez Poisson.