L’Encyclopédie/1re édition/ICHTHYOLOGISTE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 485-486).

ICHTHYOLOGISTE, s. m. (Hist. nat.) c’est ainsi qu’on appelle, en termes d’art, un naturaliste qui a donné quelque ouvrage sur les poissons.

Quoique les auteurs, qui ont traité ce sujet, soient en grand nombre, on peut néanmoins les ranger commodement sous les classes particulieres que nous allons parcourir.

Les Ichthyologistes systématiques sont Aristote, Pline, Albert-le-Grand, Gaza, dans son interprétation d’Aristote, Marschall, Wotton, Bellon, Rondelet, Salvian, Gesner, Aldrovand, Jonston, Charlton, Ray, Willughby, Artédy.

Les Ichthyologistes, qui ont écrit seulement sur des poissons de pays ou de lieux particuliers, sont Ovide, sur les poissons du Pont-Euxin ; Oppian & Donati, sur ceux de la mer Adriatique ; Ausone & Figulus, sur ceux de la Moselle ; Mangolt, sur ceux du lac Podamique ; Paul Jove, sur ceux du lac Larins ; Pierre Gilles, sur ceux de la côte de Marseille ; Salviani, sur ceux de la mer de Toscane ; Schwencfeld, sur ceux de Silésie ; Schoenveld, sur ceux d’Hambourg ; Pison & Margrave, sur ceux du Brésil ; Petiver, Ruysch & Valemin, sur ceux d’Amboine. Entre ces auteurs, Ovide, Ausone, Oppian, ont écrit en vers, & les autres en prose.

Les Ichthyologistes, qui ont tiré leurs observations des écrivains qui les ont précédé, sont Pline, Athénée, l’auteur des livres de naturâ rerum, Albert-le-Grand, Marschall, Gesner en grande partie, Aldrovand en grande partie, Johnston, Charlton & autres.

Par rapport à la méthode, il y a des Ichthyologistes qui n’en ont point observé ; d’autres ont mieux aimé en adopter une bonne ou mauvaise ; d’autres enfin se sont contenté de l’ordre alphabétique.

Les Ichthyologistes, qui n’ont point suivi de méthode, sont Ovide, Œlien, Athenée, Ausone, Paul Jove, Figulus, Salviani, dans son Histoire des poissons romains, Parthénius, Ruysch, &c.

Les Ichthyologistes méthodiques sont Aristote, inventeur de la division générale des poissons en cétacés, cartilagineux & épineux ; Wotton & Rondelet sont encore de ce nombre ; mais Willughby & Ray ont ajouté plusieurs choses aux idées d’Aristote, & ont fait un pas en avant, qui a donné naissance à la belle méthode trouvée par Artédy.

Les Ichthyologistes qui, négligeant toute méthode, ont employé l’ordre alphabétique, pour ne se point gêner, sont Marschall, Salviani, dans sa Tabula piscatoria, Gesner, Schenveldt, Johnston, &c.

Il est d’autres écrivains qui n’ont considéré que l’Ichthyologie sacrée, ou l’anatomie particuliere de quelques poissons, comme par exemple, Blasius, Severinus, Tyson ; outre d’autres naturalistes dans les mémoires de l’académie des Sciences & de la société royale ; il faut mettre au rang de ceux qui se sont attachés à éclaircir l’Ecriture-sainte dans cette partie, Bochart, Rudbeck, Franzius, & Dom Calmet.

En général, les plus recommendables Ichthyologistes sont sans doute Aristote, Bellon, Rondelet, Salviani, Willughby, Ray, Klein & Artédy. Il faut aussi leur joindre, pour cette étude, tous ceux qui, dans leurs descriptions de poissons particuliers, ont jetté des lumieres sur cette partie de l’histoire naturelle : tels sont Paul Jove, Pierre Gilles. Schoenveld, Sibbald, Marsigly, Grew, Catesby, &c. Cependant Willughby est avec raison regardé par Artédy, comme étant à tous égards le premier des Ichthyologistes ; mais Artédy lui même ne mérite guere de moindres éloges.

Indiquons maintenant les ouvrages de tous les auteurs que nous venons de nommer, & leurs meilleures éditions, en faveur des curieux qui voudront se faire une belle bibliotheque ichthyologique.

Ælianus, de animalibus, curâ Gronovii. Amst. 1731. in 4°. 2 vol. edit. opt.

Albertus Magnus, de animalibus, libri xxvi. Venet. 1519 fol. Lugd. 1651 fol. edit. opt.

Aldrovandi (Illyssis) de piscibus. Bonon. 1613, in fol. cum fig. edit. opt.

Athenæus, grœco-latin. è curâ Casauboni. Lugd. 1657. in fol. edit. opt.

Aristoteles, de animalibus, græc. & lat. curâ Scaligeri. Tolosæ 1619, fol. ed. opt. item, ex interpretatione Theod. Gaza, Lugd. 1590, fol. edit. opt.

Artedi (Petri) Ichthyologia ex edit. Caroli Linnæi. Lugd. Batav. 1738, in-8°.

Ausonii (Decii Magni) Opera, curâ Tollii. Ultraj. 1715, in-4°. Son poëme de la Moselle, dont il décrit les poissons, est le meilleur de ses ouvrages.

Belon, (Pierre) Histoire naturelle des étranges poissons marins. Paris 1551, in 4°. Item, la nature & diversité des poissons, chez Charles Etienne 1555, in-8°. obl. Item, Observations de choses mémorables, &c. Paris 1554, in-4°.

Blasii (Gerardi). Anatom. aqualitium, Amstel. 1681. 4°. fig.

Bochart (Samuel). Hierozoicon, Lond. 1663, fol. fig. edit. opt.

Bonsueti (Francisci) de universâ aquatilium naturâ, carmen. Lugd. 1558, in-4°.

Catesby (Marc). History of Florida, Carolina, &c. Lond. 1731. fol. fig. edit. prima.

Calmet (Dom), dans son dictionnaire & dans ses commentaires sur la bible.

Charlton (Gualter.) Onomasticon zoicon. Oxon. 1677, fol. edit. secunda opt.

Columna (Fabius). aquatilium nonnullorum Historia. Romæ 1616, in-4°. edit. unica.

Donati (Antonii) Trattato de pesci marini, che nascono nel lito di Venezia, Venet. 1631 in-4°.

Dubravius (Janus,) de piscinis & piscibus, Tigmi 1659. 8°. edit. prima. Norib. 1623. 8°. ed. auctior. Helmst. 1671, in-4°. edit. opt.

Figuli (Caroli) Ἰχτυολόγια, sive de piscibus Dialogus, Colon. 1540, in-4°.

Franzii (Wolfgangi) Historia animalium, &c. Francof. 1712, 4°. 4 vol.

Gesnerus (Conrad.) de piscibus & aquatilibus, lib. iv. Tiguri 1558. fol. fig.

Gillius (Petrus.) de gallicis & latinis nominibus piscium. Lugd. 1535, 4°. edit. prima.

Grew (Nehem.) in musæo societ. regiæ. Lond. 1681. fol. fig.

Johnstonus (Joannes,) de piscibus & cetis, lib. v. Francof. 1649. fol. fig. edit. prima.

Jovius (Paulus,) de piscibus romanis. Romæ 1524. fol. edit. prima opt. Basil. 1531, in-8°. edit. secunda.

Klein (Jacob. Theodor.) de piscibus Tractatus. Gedani 1739. in-4°.

Linocier (Geoffroy,) Histoire des plantes, animaux, poissons, serpens. Paris 1584, in-8°.

Mangoldus (Joan. Gaspar.) in operibus editis. Basileæ 1710, in-4°.

Marschalcus (Nicolaüs,) de aquatilium & piscium historiâ. Rostochii apud autorem 1520, in-fol.

Marsigli (Aloisius Ferdin. Comes de), dans son histoire physique de la mer, Amst. 1725, fol. fig. & dans son quatrieme tome de son Danube.

Massarius (Franc.) Annotationes & castigationes in nonum Plinii librum, de naturâ piscium. Basileæ 1537, in-4°. Lutetiæ apud Vascosan 1542, in-4°. edit. opt.

Oppiani Ἁλιευτικῶν, sive de naturâ & venatione piscium, lib. v. apud Juntas, 1515 in-8°. Lutetiæ 1555, in-4°. Lugd. Batav. 1597 in-8°. edit. opt.

Parthenius (Nicolaus) de halieuticâ. Neapoli 1693, in-12.

Petiver (Jacob.) aquatilium amboinæ icones & nomina, xx tabulis. Lond. 1713, in-fol. Item, in sui gazophylacii naturæ & artis, decadibus x. Lond. 1702, in-fol.

Piso & Margravius, in historiâ Brasiliæ. Lugd. Batav. 1648 & 1651, in-fol.

Plinius (Cajus) in historiâ naturali, curâ Harduini. Lutetiæ 1723, in-fol.

Raii (Joannis) synopsis methodica piscium. Lond. 1713, in-8°.

Rondelet (Guillaume.) de piscibus marinis. Lugd. 1554, fol. 2 tom. fig. Le même ouvrage en françois plus abregé parut à Lyon en 1558, fol. fig.

Rudbeck (Olai.) Ichthyologia Biblica. Upsal. 1705, in-4°.

Rumphii (Georg. Everhard.) thesaurus imaginum piscium testaceorum, &c. Lugd. Batav. 1711, fol. & dans son livre intitulé, Amboinische Rariteit-Kamer, Amst. 1705, fol.

Ruysch (Frederic.) Il n’y a de ce célebre Anatomiste, que quelques courtes descriptions de poissons étrangers dans ses ouvrages. Le Trésor latin des animaux, publié sous son nom, à Amsterdam en 1718, in-fol. fig. n’est autre chose qu’une nouvelle édition de Johnston.

Salviani (Hippoliti) aquatilium historia. Romæ 1555, , 1558, 2 tom. fol. fig. nitid. édition unique, rare & précieuse.

Schoenveld (Stephani) Ichthyologia. Hamb. 1624, in-4°.

Schwencfeldi (Gaspari) Theoriotrophœum Silesiæ. Lignit. 1603, in-4°.

Seba (Alberti) Thesaurus rerum naturalium. Amstel. 1734. 4 vol. fol. Max. ubi nonnulla de piscibus exoticis.

Severinus (Marc. Aurel.) De respiratione piscium, Neapoli 1659, in-fol. Amstel. 1661, fol. edit. opt.

Sibbaldi (Roberti,) dans sa scotiâ illustratâ. Edinb. 1684, fol. fig.

Sydeta (Marcellus,) de remediis ex piscibus ; Græce cum metricâ versione. Lutet. apud Morellum, 1591, in-8°. rare.

Valentini (Michael Bernardus.) Amphitheatrum zootomicum. Francof. 1720, fol. fig.

Vincentii (Bellovacensis.) Speculum naturale. Duaci 1604, fol. 4 vol. Ibi quædam de piscibus.

Willughby (Francisci.) Historia piscium. Oxonii 1686, fol. fig. C’est une édition donnée par Ray, qui a revû, corrigé & augmenté ce bel ouvrage.

Wotton (Edward.) de differentiis animalium, lib. x. Lutetiæ apud Vascosan, 1552, in-fol. (D. J.)