L’Encyclopédie/1re édition/IMPROPRIÉTÉ

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 631).

IMPROPRIÉTÉ, s. f. (Gramm.) qualité de ce qui n’est pas propre. Voyez Propre & Propriété.

Les Grammairiens distinguent trois sortes de fautes dans le langage, savoir le solécisme, le barbarisme, & l’impropriété. Celle-ci se commet quand on ne se sert pas d’un mot propre, & qui ait une signification convenable ; comme si on disoit un grand ouvrage, en parlant d’un livre prolixe & diffus ; le mot grand seroit impropre, ou parce qu’il seroit équivoque, grand ouvrage pouvant se dire d’un livre long, mais bien fait & utile ; & il ne seroit pas aussi net, aussi expressif que diffus, qui caractérise un défaut. Voyez Solécisme & Barbarisme.