L’Encyclopédie/1re édition/INÉGALITÉ

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 695-696).
◄  INÉGAL
INELÉGANT  ►

INÉGALITÉ, s. f. terme fort en usage dans l’Astronomie pour designer plusieurs irrégularités qu’on observe dans le mouvement des planetes.

On verra dans l’article Optique, en quoi consiste l’inégalité optique du mouvement des planetes ; inégalité qu’on nomme ainsi pour la distinguer de l’inégalité réelle, le mouvement des planetes n’étant point uniforme. On trouvera aux articles Lunes, Syzygies, Quadratures, &c. les différentes inégalités du mouvement de la lune.

Le mot inégalité est principalement d’usage en parlant des mouvemens des satellites de Jupiter. On y distingue deux inégalités principales ; la premiere, qu’on a remarquée dans le mouvement des satellites, ou ce qui est la même chose, dans le retour de ces satellites à l’ombre de Jupiter, dépend de l’excentricité de l’orbite de Jupiter. Elle produit une équation tantôt additive, tantôt soustractive, dont la plus grande monte à 39′ 8″ pour le premier satellite, & pour les trois autres à 1h 18′ 35″ ; deuxh 38′ 27″  ; sixh 10′ 26″ . Cette premiere inégalité dépendante de l’excentricité, doit répondre à la plus grande équation du centre de Jupiter, laquelle étant de 5d 31′, lorsque cette planete se trouve dans les moyennes distances, il faut nécessairement que chaque satellite parcoure dans son orbe un arc de pareille grandeur, lorsqu’il s’agit de réduire les conjonctions moyennes aux véritables.

Il y a une autre inégalité, qu’on appelle seconde inégalité ; elle est la même pour tous les satellites, & elle dépend du mouvement successif de la lumiere. Ce mouvement fait que les éclipses des satellites de Jupiter paroissent arriver plus tard lorsque Jupiter est en conjonction, que lorsqu’il est en opposition avec la terre ; parce que dans la conjonction de Jupiter la lumiere des satellites a tout le diametre de l’orbe de la terre à traverser de plus que dans l’opposition. Voyez Lumiere.

Cette inégalité, lorsqu’elle est la plus grande qu’il est possible, a été déterminée par M. Bradley de 16′ 15″ ; il est visible qu’elle est la plus grande qu’il est possible, lorsque Jupiter est en conjonction, c’est-à-dire dans la plus grande distance de la terre, & qu’elle doit être d’autant moindre, que cette planete s’approche davantage de l’opposition. Inst. astr. de M. Le Monnier. (O)