L’Encyclopédie/1re édition/INDICATION

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 673-674).
◄  INDICATIF
INDICES  ►

INDICATION, s. f. (Jurisprud.) est le renseignement des biens d’un débiteur que le détenteur d’un héritage poursuivi hypotécairement fait au créancier, afin que celui-ci discute préalablement les biens indiqués.

C’est à celui qui demande la discussion à indiquer les héritages qu’il prétend y être sujets, & si par son indication il induit le créancier en erreur, il est tenu de l’indemniser des suites de la mauvaise contestation où il l’a engagé. Voyez Discussion. (A)

Indication, Indiquant, Indiqué, (Medec.) indication ne signifie autre chose en Médecine que vûe, dessein, objet à remplir. Indiquant se dit de l’état du malade considéré comme déterminant le medecin à procéder d’une maniere particuliere, comme lui fournissant des indications ; & enfin on appelle indiqué le secours que le medecin emploie d’après l’indication. On distingue par exemple les indications en vitales, curatives, prophylactiques, ou préservatives, palliatives, &c. c’est-à-dire qu’on se propose en traitant un malade de conserver sa vie, de soutenir ses forces, &c. ce qui est l’indication vitale ; de lui administrer les divers remedes qui peuvent opérer sa guérison ; & c’est là l’indication curative ; de le préserver des maladies, ou des accidens dont il est menacé, ce qui constitue l’indication prophylactique ; enfin d’adoucir, de modérer autant qu’il est possible les maux qu’on ne peut guérir radicalement, ce qui fait l’indication palliative.

Un amas de matieres crues, ou la présence d’un poison dans l’estomac, indiquent ou sont indicans d’un vomitif ; l’ouverture d’un artere indique la ligature, la compression, l’application de l’agaric, &c. ce vomitif, cet agaric, sont indiqués par le poison, par l’ouverture de l’artere.

Nous n’entendons faire de ce petit nombre de propositions qu’un article purement grammatical, expliquer le langage de la Médecine en cette partie ; car quant à l’art de lier les indications aux indicans, & de les remplir par les indiqués particuliers les plus convenables, ou comme l’on s’exprime plus communément l’art de saisir & de remplir les indications, il n’est pas moins fondamental, moins universel que l’art même de la Médecine, & il est au moins exactement la même chose que la méthode de guérir proprement dite, ou la partie de la Médecine appellée Thérapeutique. Voyez Thérapeutique. (b)