L’Encyclopédie/1re édition/INSTANT

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 794).
◄  INSTANCE

INSTANT, s. m. (Mét.) partie de la durée dans laquelle on n’apperçoit aucune succession, ou ce qui n’occupe que le tems d’une idée dans notre esprit. Ce tems est le moment le plus court pour nous. V. Moment, Durée, &c.

C’est un axiome en Méchanique, qu’aucun effet naturel ne peut être produit en un instant. On voit par là d’où vient qu’un fardeau paroît plus léger à une personne à proportion qu’il le porte vîte, & pourquoi la glace est moins sujette à se rompre lorsqu’on glisse dessus avec vîtesse, que lorsqu’on va plus lentement. Voyez Tems.

Les Philosophes distinguent trois sortes d’instans, l’instant de tems, l’instant de nature, & l’instant de raison.

L’instant de tems est une partie de tems qui en précede immédiatement une autre : ainsi le dernier instant d’un jour précede réellement & immédiatement le premier instant du jour suivant.

L’instant de nature est ce qu’on appelle autrement priorité de nature : il se trouve dans les choses qui sont subordonnées pour agir, comme les causes premieres & les causes secondes ; les causes & les effets, car la nature des choses demande qu’il y ait une cause premiere s’il y a des causes secondes ; qu’il y ait une cause, s’il y a un effet.

L’instant de raison est un instant qui n’est point réel, mais que la raison, l’entendement, l’esprit conçoit avant un autre instant, avec un fondement de la part des choses qui donnent occasion de le concevoir. Par exemple, parce que Dieu a fait plusieurs choses librement, & qu’il pouvoit ne pas faire, il y a un fondement raisonnable de concevoir Dieu tel qu’il est en lui-même avant de concevoir les decrets libres qu’il a faits ; mais parce qu’il n’y a jamais eu en effet de tems ou d’instant réel où Dieu n’eût formé aucun decret, cet instant s’appelle instant de raison, & non pas instant de tems.

D’instant on en fait instantanée, qui ne dure qu’un instant. C’est en ce sens qu’on dit que l’action de la matiere électrique est instantanée, & que la propagation de la lumiere ne l’est pas. Cependant l’acception de ce terme n’est pas toujours aussi rigoureuse ; & on l’applique quelquefois à un phénomene dont la durée, courte à la vérité, a pourtant quelque durée commensurable ; alors il est synonyme à prompt & passager.