L’Encyclopédie/1re édition/JUSTIFICATION

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
JUSTIFIER  ►

JUSTIFICATION, s. f. (Théolog.) il se dit en termes de Théologie de cette grace qui rend l’homme digne de la gloire éternelle. Voyez Imputation. Les Catholiques & les Réformés sont extrémement partagés sur la doctrine de la justification ; les derniers la fondant sur la foi seule, & les premiers sur les bonnes œuvres jointes à la foi.

Justification, s. f (Jurisprud.) en matiere civile, signifie preuve pour la justification d’un fait, on produit des pieces, on fait entendre des témoins.

En matiere criminelle on entend par justification, ce qui tend à la décharge de l’accusé. Voyez Absolution & Faits justificatifs. (A)

Justification, Fondeur de caracteres d’Imprimerie ; c’est un petit instrument de cuivre ou de fer, de deux pouces environ de long, servant aux fondeurs de caracteres d’Imprimerie, pour s’assûrer si les lettres sont bien en ligne & de hauteur entr’elles. Pour cet effet on met dans cette justification deux m qui servent de modele ; & entre ces deux m en met la lettre que l’on veut vérifier, puis avec un autre instrument qu’on appelle jetton, on voit si les traits de la lettre du milieu n’excedent point ceux des m, & si elle est d’égale hauteur, Voyez nos Planch. de Fond. en caract.

On entend par justification vingt ou trente lettres qui sont destinées à servir de modeles pour apprêter une fonte ; on couche sur un composteur ces lettres sur l’aplat, qu’on appelle frotterie, puis on couche autant de lettres de la fonte que l’on travaille ; il faut que ces dernieres se trouvent justes au bout des autres, par ce moyen on est assûré que les nouvelles ont le corps égal à celles qui servent de modele. Voyez Corps.

Justification, en terme d’Imprimerie, s’entend de la longueur des lignes déterminée & soutenue dans une même & juste égalité, par le secours du composteur & des espaces de différentes épaisseurs. Voyez Composteur, Espaces & Justifier.