L’Encyclopédie/1re édition/COMPOSTEUR

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
COMPOTE  ►

COMPOSTEUR, s. m. instrument d’Imprimerie, & particulier à l’ouvrier compositeur. C’est un morceau de fer ou de cuivre, plat, poli, de neuf à dix pouces de long, sur cinq à six lignes de large, & portant un rebord de deux à trois lignes de haut dans toute sa longueur ; il est terminé à son extrémité antérieure en forme d’équerre ; l’autre extrémité en est arrondie : le corps est une espece de lame percée de plusieurs trous, de distance en distance, pour recevoir par-dessous une vis, & par-dessus l’écrou de cette vis ; cet écrou est échancré par les deux côtés, & destiné à serrer ou desserrer deux petites coulisses de trois ou quatre pouces de long posées l’une sur l’autre, & sur la lame, dont elles n’excedent pas la largeur, maintenues entre la vis & l’écrou, & appuyées contre le rebord, avec lequel leurs extrémités antérieures forment une autre équerre : ces coulisses, ou plus ou moins avancées sur la lame, déterminent la longueur des lignes d’une page. C’est dans l’espace que laissent entr’elles les deux équerres, que le compositeur tient de la main gauche, qu’il pose le pié de la lettre qu’il leve de la main droite jusqu’à ce qu’il ait rempli sa ligne. Voyez dans nos Planches d’Imprimerie le composteur entier & par pieces séparées. Il y a une autre sorte de composteur qui sert à composer de la note, des vignettes, de l’algebre ; il ne differe du premier, qu’en ce que celui-ci porte un rebord de douze à quatorze lignes géométriques, ce qui donne la faculté de pouvoir y faire entrer cinq à six lignes de composition les unes sur les autres.

Il y a aussi un composteur de bois de près de deux piés de longueur, fait pour composer les grosses lettres ou caracteres des affiches. V. l’art. Imprimer.

Composteur, (Fonderie en caracteres d’Imprimerie.) il sert à donner aux lettres les dernieres façons ; ce sont des morceaux de bois de dix-huit à vingt pouces de long sur un de large. D’un côté & dans toute la longueur est un petit rebord pour arrêter le pié de la lettre, qui est arrêtée aussi au commencement par une petite languette de bois menu de deux pouces de long, qui est collée sur le composteur qui sert à le tenir. Depuis cette languette jusqu’à un pouce de l’autre extrémité, on arrange les lettres à côté les unes des autres, pour pouvoir ensuite les faire tomber toutes à la fois dans le justifieur, les couper, & les reprendre de même à la fois ; c’est aussi sur des composteurs qu’on leur donne la derniere façon, & qu’on les apprête. Voyez l’article Caractere.

* Composteur, Manufacture en soie, petite baguette de bois, sur laquelle on passe les portées de la chaîne pour la plier. Le composteur se place dans une cavité qu’on lui a pratiquée dans l’ensuple, & où il est retenu. V. les articl. Chanée & Velours.