L’Encyclopédie/1re édition/LOBE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  LOBAW
LOBETUM  ►

LOBE, ΛΟΒΟΣ, s. m. chez les Anatomistes, se dit de chacune des deux portions qui composent le poumon. Voyez Poumon.

Cette séparation en lobes sert à la dilatation du poumon, par leur moyen il reçoit une plus grande quantité d’air, d’où il arrive qu’il n’est pas trop pressé lorsque le dos est courbé. C’est pour cela que les animaux, qui sont toujours penchés vers la terre, ont le poumon composé de plus de lobes que l’homme ; & même leur foie est partagé en plusieurs lobes, au lieu que celui de l’homme est un corps continu. Voyez nos Planches d’Anatomie, & leur expl. Voyez aussi Foie.

Chacune des portions latérales du cerveau est distinguée en deux extrémités, une antérieure & une postérieure qu’on appelle lobes du cerveau, entre lesquels il y a inférieurement une grosse protubérance à laquelle on donne le même nom ; de sorte que chaque portion latérale a trois lobes, un antérieure, un moyen & un postérieur.

Les lobes antérieurs sont appuyés sur les parties de l’os frontal, qui contribue à la formation des orbites & des sinus frontaux, c’est-à-dire aux endroits qu’on appelle communément fosses antérieures de la base du crane. Les lobes postérieurs sont posés sur la tente du cervelet, & les lobes moyens logés dans les fosses latérales ou moyennes de la base du crane. Voyez Orbite, Frontal, &c.

La lobe antérieur & le lobe moyen sont séparés par un sillon très-profond & fort étroit qu’on appelle fissure de Silvius ou simplement la grande fissure du cerveau. Voyez Cerveau.

Lobe se dit aussi du bout de l’oreille, qui est plus gras & plus charnu qu’aucune autre partie de l’oreille. Voyez Oreille.

Du Laurent dit que le mot de lobe dans ce dernier sens, vient du grec λωϐεύειν, couvrir de honte ou être confus, parce qu’on prétend que cette partie rougit dans les personnes qui ont de la honte.

Lobe s’emploie aussi en parlant des fruits & des grains.

C’est ainsi que la féve est composée de deux portions appellées lobes, qui sont enveloppées de la peau extérieure. Tous les autres grains, même les plus petits, sont partagés, ainsi que la féve, en deux lobes ou portions égales, comme le docteur Grew l’a fait voir dans son anatomie des plantes. Voyez Fruit.

Lobes d’une graine, (Jardinage.) : une graine semée se partage ordinairement en deux lobes qui composent son corps même, & qui reçoivent chacune à travers la membrane appellée secondine, un des filets de la graine, lequel se divise en deux filamens, dont l’un se distribue dans toute l’étendue du lobe, & l’autre s’en va dans la radicule & dans la plume. Ces lobes ensuite grossissent & sortent de la terre pour former les feuilles qui ne sont autre chose que les lobes même étendus, sortis de la terre & changés en feuilles.