L’Encyclopédie/1re édition/MODIFICATION, MODIFIER, MODIFICATIF, MODIFIABLE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

MODIFICATION, MODIFIER, MODIFICATIF, MODIFIABLE, (Gram.) dans l’école, modification est synonyme à mode ou accident. Voyez Mode & Accident. Dans l’usage commun de la société, il se dit des choses & des personnes. Des choses, par exemple, d’un acte, d’une promesse, d’une proposition, lorsqu’on la restreint à des bornes dont on convient. L’homme libre ou non, est un être qu’on modifie. Le modificatif est la chose qui modifie ; le modifiable est la chose qu’on peut modifier. Un homme qui a de la justesse dans l’esprit, & qui sait combien il y a peu de propositions généralement vraies en Morale, les énonce toujours avec quelque modificatif qui les restreint à leur juste étendue, & qui les rend incontestables dans la conversation & dans les écrits. Il n’y a point de causes qui n’ayent son effet ; il n’y a point d’effet qui ne modifie la chose sur laquelle la cause agit. Il n’y a pas un atome dans la nature qui ne soit exposé à l’action d’une infinité de causes diverses ; il n’y a pas une de ces causes qui s’exercent de la même maniere en deux points différens de l’espace : il n’y a donc pas deux atomes rigoureusement semblables dans la nature. Moins un être est libre, plus on est sûr de le modifier, & plus la modification lui est nécessairement attachée. Les modifications qui nous ont été imprimées, nous changent sans ressource, & pour le moment, & pour toute la suite de la vie, parce qu’il ne se peut jamais faire que ce qui a été une fois tel n’ait pas été tel.