L’Encyclopédie/1re édition/PARAPHE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  PARAPET

PARAPHE, s. m. (Jurisprud.) est une marque & un caractere composé de plusieurs traits de plume, que chacun s’est habitué à faire toujours de la même maniere.

Le paraphe se met ordinairement au bout de la signature, & dans ce cas c’est une double précaution que l’on prend pour empêcher que quelqu’un ne contrefasse la signature.

Quelquefois le paraphe se met seul, & tient lieu de signature, comme quand un des avocats généraux paraphe un appointement avisé au parquet.

Enfin le paraphe sert quelquefois seulement à marquer des pieces, afin de les reconnoître, & pour en constater le nombre ; c’est ainsi qu’un notaire paraphe, par premiere & derniere, toutes les pieces inventoriées, c’est-à-dire qu’il met sur chacune un nombre avec un paraphe qui tient lieu de sa signature, & que ces nombres se suivent tant qu’il y a des pieces, de maniere que sur la derniere le notaire met le nombre, comme trentieme, s’il y en 30, & on ajoute ces mots & dernier, avec son paraphe.

Le secrétaire du rapporteur paraphe de même par premier & dernier, les pieces de chaque sac d’une instance ou procès.

Quand on remet une piece dans quelque dépôt public, ou que l’on verbalise sur la piece, on la paraphe, ne varietur, c’est-à-dire pour empêcher que l’on ne substitue une autre piece à celle dont il s’agissoit d’abord ; sans quoi l’on ne pourroit point compter sur quelque chose de certain. Voyez Appointement, Cotte, Inventaire, Signature. (A)