L’Encyclopédie/1re édition/PARI

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
PARIA  ►

PARI, s. m. (anal. des Jeux.) lorsque deux joueurs A, B, jouent l’un contre l’autre, & que l’espérance du joueur A est à celle du joueur B en raison de m à n, le pari pour le joueur A est aussi au pari pour le joueur B en raison de m à n ; or le nombre m n’est autre chose que le nombre des cas qui peuvent faire gagner le joueur A, & n est le nombre des cas qui peuvent faire gagner B. Par exemple, si un joueur A veut amener 12 avec deux dés, on a m= 1, & n = 35, parce qu’il n’y a qu’un cas qui puisse amener 12, & 35 qui ameneront autre chose. Voyez . Ainsi pour parier but à but, c’est-à-dire avec un avantage égal, suivant les regles ordinaires des jeux, il faut que la mise du joueur B soit à celle du joueur A comme 35 est à 1.

De même, si on parie d’amener en six coups un doublet avec deux dés, il est clair que le nombre des coups possibles est (36)6, & que le nombre des coups où il n’y a point de doublets est (30)6 ; d’où il s’ensuit que le pari doit être comme (36)6 − (30)6, c’est-à-dire, comme est à 1.

Au reste, ces regles doivent être modifiées dans certains cas, où la probabilité de gagner est fort petite, & celle de perdre fort grande. Sur quoi voyez l’article Jeu. (O)