L’Encyclopédie/1re édition/PORTE-LANTERNE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

PORTE-LANTERNE, (Hist. nat.) insecte d’Amérique d’une conformation très-singuliere. M. de Reaumur l’a mis au nombre des pro-cigales par rapport à la forme de sa trompe. Cet insecte est très grand ; on lui a donné le nom de porte lanterne parce qu’il est très-lumineux pendant la nuit, & que la lumiere qu’il répand, sort de la partie antérieure de la tête, & non pas de dessous le ventre comme dans l’insecte que nous nommons ici ver luisant. M. Merian, Métamorp. des ins. de Surinam, dit que la mouche porte-lanterne d’Amérique jette assez de lumiere pour que l’on puisse lire la nuit à sa clarté, la gazette de Hollande. Les yeux sont à réseau. Les aîles supérieures ont une couleur verte jaunâtre marquée de petits points blanchâtres ; il y a aussi près de leur base quelques petites taches noires ; elles ne sont qu’à demi-transparentes. Les aîles inférieures ont chacune une grande tache ronde, à-peu-près semblable à celles du papillon paon, auxquelles on a donné le nom d’yeux ; ces aîles sont plus transparentes, moins longues, mais plus larges que les premieres aîles. Mém. sur les insectes, par M. de Reaumur, tom. V. Voyez Insecte.