L’Encyclopédie/1re édition/PRÉLAT

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

PRÉLAT, s. m. (Hist. ecclés. Théol.) supérieur ecclésiastique, constitué dans une éminente dignité de l’Eglise. Voyez Dignitaire. Ce mot vient du latin, prælatus, de præ, devant, & fero, je porte, mis ou constitué devant ou au-dessus des autres.

Les patriarches, primats, archevêques, évêques, généraux d’ordre, certains abbés crossés & mitrés, trésoriers, doyens, archidiacres, sont mis au rang des prélats, dans les actes de quelques conciles, & particulierement dans celui de Bâle ; mais aujourd’hui dans l’usage ordinaire ce nom ne se donne plus qu’aux évêques.

Prélats de la jarretiere, en Angleterre, c’est le premier officier de cet ordre, & il est aussi ancien que lui. Voyez Jarretiere.

Guillaume d’Edynton, évêque de Winchester, a été le premier prélat de cet ordre, lors de son institution, & ses successeurs dans cet évêché ont été continués depuis dans cette dignité.

Cette charge est fort honorable, mais elle n’a d’autres droits que celui d’un logement au château de Windsor, & toutes les fois que l’évêque de Winchester y vient, il y est nourri avec toute sa suite aux dépens du roi.