L’Encyclopédie/1re édition/PRESBYTERE ou PRESBYTERIE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

PRESBYTERE ou PRESBYTERIE, s. m. (Hist. ecclésiast.) En Angleterre c’est l’assemblée de l’ordre des prêtres avec les anciens laïcs, pour l’exercice de la discipline de l’église.

L’église d’Ecosse est divisée en 69 presbytéries ; chacune comprend un nombre de paroisses qui n’excede pas vingt-quatre, & qui n’est jamais au-dessous de douze. Par un ancien réglement les ministres de ces paroisses se réunissent tous les six mois une fois, & forment une presbytérie qui s’assemble dans la ville principale du canton où ces paroisses sont situées.

On y choisit un modérateur de l’assemblée. Ils jugent les appels des séances des églises, c’est-à-dire des assemblées des différentes paroisses, mais ils ne peuvent connoitre des affaires qu’après qu’elles ont été portées en premiere instance devant ces églises particulieres. Ils accordent les différends qui peuvent survenir entre les ministres & le peuple ; pour cet effet on fait des visites presbytériales en chaque paroisse, pour examiner les registres des assemblées.

Ceux qui composent ces presbytéries sont aussi chargés des réparations des églises, & du soin des terres ou autres fonds qui en dépendent ; de celui des écoles, & de voir si les fonds destinés à leur entretien sont bien ou mal employés. Ils peuvent excommunier, autoriser les aspirans, suspendre, déposer les ministres, & connoître de toutes les affaires ecclésiastiques, sans l’appel de leur jugement au synode provincia. Voyez Synode.

Presbytere, (Théolog.) c’est le nom qu’on donnoit anciennement au chœur des églises parce qu’il n’y avoit que les prêtres qui eussent droit d’y prendre place, la nef étant au contraire destinée pour les seuls laïques. Voyez Chœur & Nef.

Presbytere se dit encore parmi les Catholiques, de la maison qu’occupe le curé d’une paroisse, parce qu’il est le prêtre titulaire, ou le premier prêtre de cette paroisse.