L’Encyclopédie/1re édition/SARCOME

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  SARCOLOGIE

SARCOME, s. m. terme de Chirurgie, tumeur molle sans changement de couleur à la peau, indolente, formée par un amas contre nature de sucs graisseux & lymphatiques. Les Grecs ont pris ces tumeurs pour des excroissances charnues, c’est pourquoi ils les ont appellées sarcomes, σαρκώματα. Elles ne sont qu’une portion de la membrane cellulaire adipeuse trop tuméfiée.

Toutes les parties du corps sont sujettes au sarcome, c’est-à-dire, à des tumeurs fongueuses. C’est pourquoi on a donné ce nom aux tumeurs ou excroissances de la matrice & du vagin, & aux polypes du nez, sur la surface du corps : tout sarcome est une vraie loupe graisseuse. Voyez Loupe & Lipome.

Quelques auteurs ont pris beaucoup de soin de distinguer le sarcome d’avec le polype. Les signes qu’ils donnent pour les distinguer, paroissent assez mal-fondés, puisqu’ils ne se tirent que de quelques circonstances accidentelles & assez légeres. En consultant avec exactitude la division des différens genres de tumeurs humorales, on voit que le polype ne peut pas être regardé comme un genre de maladie, & que sans égard à son essence, il a toujours été compris dans l’énumération des tumeurs qui prennent leur nom d’une ressemblance plus ou moins sensible à quelque chose qui leur est étranger. Voyez Polype.

Le sarcome est le genre dont le polype est l’espece : cela est incontestable, puisque les auteurs mêmes qui ont le plus cherché les différences caractéristiques du sarcome & du polype, n’en mettent aucune entre les causes, les prognostics & la cure des maladies qu’ils ont désignées par ces mots différens. Elles sont donc de même nature, & ce ne sont que des dispositions purement accidentelles qui donnent lieu à des dénominations différentes.

Le sarcome se guérit en l’extirpant avec l’instrument tranchant, ou en le consumant avec les caustiques, ce qui rend la cure plus longue & plus douloureuse ; quoique par poltronnerie la plûpart des malades préferent cette méthode curative à l’extirpation par le fer. On peut lier avec succès les sarcomes dont la base est étroite. Si le sarcome est carcinomateux, il n’y a que l’extirpation, si elle est possible. Voyez Cancer. (Y)