L’Encyclopédie/1re édition/SOUDAN

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  SOUCOUPE
SOUDE  ►

SOUDAN, s. m. (Hist. mod.) ou comme on le trouve dans nos vieux auteurs soldan, & en latin soldanus ; étoit le nom qu’on donnoit autrefois aux lieutenans généraux des califes dans leurs provinces & dans leurs armées ; mais la puissance des califes étant déchue peu-à-peu par diverses révolutions, & sur-tout par la trop grande étendue de pays soumis à leur domination ; ces lieutenans généraux s’érigerent en souverains. Saladin, général des troupes de Noradin roi de Damas, prit ce titre, & fut le premier soudan d’Egypte. Les empereurs turcs détruisirent toutes les petites dinasties que les soudans avoient fondées dans l’Asie mineure, comme celles de Cogni, de Caramanie, &c. & soumirent aussi celle d’Egypte en 1516. Pour l’étymologie du mot soudan, voyez Sultan.

Soudan, ou Soldan, s. m. (Hist. mod.) est le nom d’un officier de la cour de Rome, qu’on appelle autrement juge de la tour de nove, ou maréchal de Rome à la cour de savelles ; c’est une espece de prevôt qui a la garde des prisons, & qui connoît de plusieurs affaires criminelles, sur-tout de celles où les courtisanes sont impliquées. Pendant la vacance du siege, on lui confie quelquefois la garde du conclave avec des soldats sous ses ordres. Ducange, glossar. latinit.