L’Encyclopédie/1re édition/SPHÉRIE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

SPHÉRIE, (Géog. anc.) Sphæria ; île du Péloponnèse, sur la côte de l’Argolide, sous la domination de Troesène. Cette île, dit Pausanias, liv. II. c. xxxij. est si près du continent, que l’on y peut passer à pié. Elle s’appelloit originairement l’île Sphérie ; mais dans la suite on lui donna le nom d’île Sacrée. Sphérus, qui, selon les Troezéniens, fut l’écuyer de Pélops, étoit inhumé dans cette île. Ethra, fille de Pithée, femme d’Egée & mere de Thésée, fut avertie en songe par Minerve, d’aller rendre à Sphérus les devoirs que l’on rend aux morts. Etant venue dans l’île à ce dessein, il arriva qu’elle eut commerce avec Neptune. Ethra, après cette aventure, consacra un temple à Minerve surnommée apaturie, ou la trompeuse, & voulut que cette île, qui se nommoit Sphérie, s’appellât l’île sacrée. Elle institua même l’usage que toutes les filles du pays, en se mariant, consacreroient leur ceinture à Minerve apaturie ; c’étoit-là peut-être une méchanceté de cette princesse. (D. J.)