L’Encyclopédie/1re édition/TISSERAND

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  TISSER
TISSEUR  ►

TISSERAND, s. m. terme générique, ce nom est commun à plusieurs ouvriers travaillans de la navette, tels que sont ceux qui font les draps, les tiretaines, & quelqu’autres étoffes de laine, qui sont appellés tisserans-drapans, tisseurs ou tissiers : ceux qui fabriquent les futaines se nomment tisserands-futainiers ; & ceux qui manufacturent les basins sont appellés tisserands en basins. Pour ce qui est des autres artisans qui se servent de la navette, soit pour fabriquer des étoffes d’or, d’argent, de soie, & d’autres étoffes mélangées pour faire des tissus & rubans ; ils ne sont point nommés Tisserands : les premiers sont appellés marchands, maîtres, ouvriers en draps d’or, d’argent, de soie, & autres étoffes mélangées, ou simplement ouvriers de la grande navette ; & les autres maîtres tissutiers-rubaniers ; ou bien ouvriers de la petite navette. (D. J.)

Tisserand, s. m. (Lainage.) ouvrier qui travaille de la navette dans les manufactures de lainage, & qui fait sur le métier, de la toile, des draps, des ratines, des serges, & autres étoffes de laines ; c’est-à-dire toutes ces étoffes telles qu’elles sont, avant d’avoir été au foulon & d’avoir reçu aucun apprêt. Savary. (D. J.)

Tisserand, s. m. (Toilerie.) artisan dont la profession est de faire de la toile sur le métier avec la navette : en quelques lieux on le nomme toilier, telier ou tissier. En Artois & en Picardie, son nom est musquinier. (D. J.)