L’Encyclopédie/1re édition/VALESIENS

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
VALET  ►

VALESIENS, s. m. pl. (Hist. ecclésiast.) ancienne secte d’hérétiques, ainsi nommés d’un certain Valesius leur chef, inconnu à S. Epiphane, qui faisant mention de cette secte, hérés. 58. avoue que l’on en savoit peu de particularités, si ce n’est que ces hérétiques n’admettoient dans leur société que des eunuques ; ou s’ils recevoient quelqu’un qui ne le fût pas, ils l’empêchoient de manger de la viande, jusqu’à ce qu’il se fût conformé à leur volonté, & alors ils lui en permettoient l’usage, parce qu’il n’étoit plus, disoient-ils, sujet aux mouvemens déréglés de la chair. S. Epiphane place cette hérésie entre celle des Noctiens & celle des Novatiens, ce qui fait conjecturer qu’elle est du troisieme siecle. On ajoute que les Valesiens étoient dans les principes des Gnostiques touchant les anges, & qu’ils rejettoient la loi & les prophetes. Baronius, ad ann. chr. 249. Dupin, bibliot. des aut. ecclés. des trois prem. siecles.