L’Encyclopédie/1re édition/VOLUME

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  VOLVESTRE
VOLUMEN  ►

VOLUME, s. m. en Physique, est l’espace qu’occupe un corps, ou sa quantité de matiere considérée entant qu’elle occupe une telle quantité d’espace. Voyez Périmetre, Circonférence, &c.

Un pié cube d’or & un pié cube de liége sont égaux en volume, mais non en pesanteur, ni en densité. Voyez Densité.

Il s’en faut bien que la matiere propre ou les parties d’un corps remplissent exactement tout le volume de ce corps. Voyez Pore. Chambers.

Volume, Tome, (Synonyme.) le volume peut contenir plusieurs tomes, & le tome peut faire plusieurs volumes : mais la reliure sépare les volumes ; & la division de l’ouvrage distingue les tomes.

Il ne faut pas toujours juger de la science de l’auteur par la grosseur du volume qu’il publie. Il y a beaucoup d’ouvrages en plusieurs tomes qui seroient meilleurs, s’ils étoient réduits en un seul. Girard. (D. J.)

Volume, (Art numismat.) les monnoyeurs se servent de ce terme, pour désigner la grandeur & l’épaisseur de l’espece ; de même en matiere de médailles, on entend par le volume, l’épaisseur, l’étendue, le relief d’une médaille, & la grosseur de la tête, desorte que si quelqu’une de ces qualités y manque, un médaillon du haut-empire s’appelle médaille de grand bronze ; mais dans le bas-empire, dès que la médaille a plus de volume, c’est-à-dire, plus d’étendue & de relief que le moyen bronze ordinaire, on la fait passer pour médaillon. Exceptons-en cependant pour l’épaisseur & pour le relief, les médailles contorniates, qui n’ont ni l’une, ni l’autre de ces deux qualités, & qui ne laissent pas de passer la plûpart pour médaillons. (D. J.)