100 percent.svg

L’Illusion/Senectus

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Œuvres de Jean LahorAlphonse Lemerre, éditeurL’Illusion (p. 276).
◄  Timour
La Bête  ►




SENECTUS


Sombre fatalité, vieillesse, effroi des yeux,
Vieillesse, cruauté suprême, dont les Dieux
Se plaisent à railler le néant que nous sommes,
Toi par qui les plus beaux et les meilleurs des hommes
Sont déchus, dégradés, sont tout chargés de maux,
Et courbés vers le sol comme les animaux,
Pourquoi subissons-nous l’horreur de ton outrage?
— Dieux du sublime éther, la femme est votre ouvrage
Le plus cher cependant et le plus précieux,
Puisqu’en ses regards clairs rit l’azur de vos cieux,
Et que sa bouche en fleur est un si pur calice;
Or, par quelle ironie et par quelle malice,
Avant de la tuer, désirant la flétrir,
Infliger à sa chair la honte de vieillir ?
Ne souffrez-vous donc pas, lorsque par les années
Ces roses et ces lys, toutes ces chairs fanées,
Mêlent leur laideur triste à vos rêves joyeux,
Et salissent l’azur tranquille de vos yeux?