Mozilla.svg

L’Ombre des jours/Mon âme de peine et de joie

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Comtesse Mathieu de Noailles ()
Calmann-Lévy, éditeurs (p. 35-36).


MON ÂME DE PEINE ET DE JOIE


Mon âme de peine et de joie,
Celle qui s’élance ou qui ploie
Toujours pleine de vifs accords,
Mon âme si proche du corps ;
Mon âme grave et fraternelle
Qui porte toute chose en elle,
Mon âme d’ombre et de tourment,
Et celle qui verse âprement

Le sang de la tendresse humaine,
Tandis que le désir vous mène,
Sans repos, sans paix et sans peur,
Dans la vie où pleurent les cœurs
Allez par les rudes journées,
Ô mes âmes désordonnées ! …