La Chanson d’Ève/Dans un parfum de roses blanches

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Société du Mercure de France (p. 66).

*

Dans un parfum de roses blanches
Elle est assise et songe ;
Et l’ombre est belle comme s’il s’y mirait un ange.

Le soir descend, le bosquet dort ;
Entre ses feuilles et ses branches,
Sur le paradis bleu s’ouvre un paradis d’or.

Sur le rivage expire un dernier flot lointain.
Une voix qui chantait, tout à l’heure, murmure.
Un murmure s’exhale en haleine, et s’éteint.

Dans le silence il tombe des pétales…

· · · · · · · · · · · · · · ·