La Chanson des gueux/Pleine eau

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


VIII

PLEINE EAU


   Les bain’ à quat’ sous,
       Voyez-vous,
C’est bon pour les gens riches.
   Moi qu’a pas l’ moyen,
       Nom d’un chien !
Qùand j’ veux tremper mes guiches,
   Gratis pro Deo
       Sans bateau
J’ m’en vas faire un’ pleine eau.

   Les bain’ à quat’ sous,
       Voyez-vous,
C’est plein qu’ ça en débonde.
   L’ goujon qu’on y j’tt’rait
       Y crèv’rait.
Gna pas d’eau pour tout l’ monde.
   C’est pour ça qu’ c’est cher :
       On a l’air
D’y nager dans d’ la chair.


   Les bain’ à quat’ sous,
       Voyez-vous,
Chacun y laiss’ sa trace.
   C’est pas drol’, ma foi,
       Quan’ on boit,
D’ gober un bouillon d’ crasse.
   Ça vous met dans l’ cœur
       Une odeur
Comm’ d’égout collecteur.

   Les bain’ à quat’ sous,
       Voyez-vous,
On n’y trouv’ pas d’ verdure.
   Moi j’aime en plein air,
       Comme un ver,
Êt’ vu par la nature.
   Lorsqu’entre deux eaux
       J’ vas su’ l’ dos,
J‘aim’ sentir les roseaux.

   Les bain’ à quat’ sous,
       Voyez-vous,
Ont un fond d’ bois qu’est traître.
   Moi qui prends mon bain
       Chaqu’ matin,
Et qui m’y noy’rai p’t’être,
   J’ veux pour mon sommeil
       L’ fond vermeil
Où qu’ miroite l’ soleil.