La Chanson des gueux/ Glossaire

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

GLOSSAIRE ARGOTIQUE


A


Abouler, v. n., venir.
Aquiger, v. a., prendre.
Arlequin, s. m., mets composé de rogatons divers.
Arpion, s. m., pied.
Attaque (d’), loc. adv., exprimant l’idée de vivacité.
Attignole, s. f., sorte de crépinette normande très en honneur des Batignolles à Montmartre.
Auber, s. m., argent monnayé.


B


Baguenaude, s. f., poche.
Balle, s. f., tête, figure ; franc.
Balochard, s. m., qui aime à balocher.
Balocher, v. n., flâner en rigolant.
Balot, s. m., testicule.
Baluchon, s. m., petit paquet.
Barbotin, s. m., vol, produit d’un vol.
Bath, adj. et adv., beau, bien.
Benoit, s. m., souteneur.
Bidoche, s. f., viande.
Bigorne, adj., argotique.
Bince, s. m., couteau.
Birb-e, asse, adj., vieux, vieille.
Blafard, s. m., pièce d’argent monnayé.
Blaire, s. m., nez.
Bleu, s. m., vin du broc.
Blot, s. m., affaire, part (une chose qui fait nib dans mes blots, c’est une chose qui ne fait rien dans mes attributions, qui ne fait pas mon affaire).
Bonir, v. a., dire.
Bouchon, s. m., bouteille de vin cachetêe.
Bouffer, v. a., manger.
Boule, s. f., tête.
Braise, s. f., monnaie.
Bricheton, s. m., pain.
Briffe, s. f., pain, pâture quelconque.
Briffer, v. a., manger.
Brisant, s. m., vent, brise.
Brûlant, s. m., foyer, feu.
Bu, adj. soûl.
Buter, v. a., tuer.


C


Cabochard, s. m., tête.
Calin, s. m., tonnelet d’étain dont se servent les marchands de coco.
Calot, s. m., œil.
Cambriole, s. f., boutique.
Cambrouser, v. a., servir (comme domestique).
Camerluche, s. m., camarade.
Camoufler (se), v. r., se déguiser.
Carapater, v. n., marcher (avec une idée de fatigue).
Casquer, v. n., payer.
Chande, s. f., marchande (abrév.).
Chaton, s. m., petit chat, individu charmant.
Chelinguer, v. n., puer.
Chenu, adj. adv., bon, bien.
Chialer, v. n., pleurer.
Chibi (faire), v. n., se sauver, s’évader.
Chiner, v. n., travailler.
Choquotte, s. f., chose agréable, suave.
Chouette, adj. et adv., beau, bon, bien.
Chouter, v. a., caresser.
Cintième, s. f., (pour cinquième) casquette haute comme un cinquième étage, casquette de souteneur.
Clampin, s. m., fainéant.
Claquepatin, s. m., homme dont la savate claque contre le talon.
Cogne, s. m., gendarme.
Colle, s. f., mensonge, blague.
Conobrer, v. a., connaître.
Copain, s. m., camarade.
Coquemart, s. m., chaudron.
Coterie, s. f., même sens qu’en français ordinaire ; mais non en mauvaise part. « Ohé ! la coterie ! » veut dire : « Ohé ! les camarades, les amis ! »
Crapser, v. n., mourir.
Criole, s. f., viande.
Culbutant, s. m., pantalon.


D


Dab, s. m., père, patron.
Danse, s. f., puanteur (de danser, puer).
Dardant, s. m., amour.
Daronne, s. f., mère.
Débiner (se), v. r., se sauver.
Déflaque, s. f., merde.
Dégueulas, adj., dégoûtant, qui fait dégueuler.
Doche, s. f., mère.
Dos, s. m., souteneur (abr. de dos vert).
Douillard, s. m., cheveu.


E


Emboucaner, v. n., puer.
Empiergeonner (s’), v. r., s’empêtrer.
Enterver, v. n., comprendre.
Esbloquer, v. a., étonner, épater.
Estampiller, v. a., marquer (sens plus général qu’en français ordinaire).
Eustache, s. m., couteau.


F


Fadé, part. pas., qui a reçu son fade, sa part.
Fanande, s. m., camarade (abrév. de fanandel).
Ferlampier, s. m., fainéant et farceur à la fois.
Figne, s. m., cul.
Fignolle, adj. f., jolie.
Fiole, s. f., figure.
Flasquer, v. a., chier. — Flasquer du poivre à quelqu’un : le fuir.
Flute, s. f., jambe.
Foncer, v. a., donner.
Fortifes (les), s. f., les fortifications (abrév.).
Fraline, s. f., sœur, camarade.
Frangin, s. m., frère.
Frime, s. f., figure, frimousse.
Frousse, s. f., peur (ne s’emploie qu’avec l’article). On ne dit jamais « j’ai frousse » mais bien « j’ai la frousse. »
Frusquiner, v. a., habiller.


G


Galette, s. f., monnaie.
Galupe, s. f., fille publique.
Galupier, s. m., entreteneur de galupes.
Gargarousse, s. f. gosier, gueule, et, par extension, figure.
Garno, s. m., garni.
Gave, s. f., gève, estomac.
Gaviot, s. m., gosier, orifice de la gave.
Girond, e, adj., joli.
Gluant, s. m., bébé.
Gniasse (mon), loc. s., je, moi, me.
Gober, v. a., aimer.
Gonce, goncier, s. m., homme, individu.
Gonzesse, s. f., femme.
Gosse, s. m., gamin.
Gosseline, s. f., gamine.
Goualer, v. a., chanter.
Gouapeur, s. m., vagabond, flâneur, balochard.
Gouine, s. f., vieille prostituée.
Goule, s. f., gueule.
Gourer (se), v. r., se carrer, se redresser.
Goussepain, s. m., galopin.
Gras, s. m., latrines.
Greffier, s. m., chat.
Grenu, s. m., blé.
Grimpant, s. m., pantalon.
Grinche, s. m., voleur.
Grippart, s. m., chat.
Grubler, v. n., grogner.
Guibolle, guibonne, s. f., jambe.
Giche, s. f., accroche-cœurs.
Guichemard, s. m., guichetier.
Guincher, v. n., danser.
Gy, adv., oui.


H


Housette, s. f., botte (traine-cul les housettes : homme dont le fond de culotte tombe sur les talons).
Hurlubier, s. m., vagabond de grands chemins ; idiot, fou.


J


Jardiner, v. a., maltraiter en paroles (même sens que bêcher, qui a passé de l’argot dans le français ordinaire ou au moins dans celui du journalisme).
Jeter, v. a., envoyer promener avec violence.
Jaspin, s. m., langage, bavardage.


L


Laisée, s. f., prostituée (mot à mot l’aisée).
Lampagne du cam, s. f., campagne. (C’est le mot lui-même, déformé de la manière suivante. On remplace la première consonne par la lettre l, et on fait suivre le mot de sa première syllabe précédée de du. Voir une déformation plus complète du mot largonji).
Lancier, s. m., individu.
Lansquine, s. f., pluie.
Largonji, s. m., jargon, argot. (On dit proprement le largonji des louchersbem ou jargon des bouchers. Ce genre de déformation s’obtient en remplaçant la première consonne par la l lettre et en reportant à la fin du mot cette consonne suivie d’une désinense quelconque, en i comme dans largonji en em comme dans loucherbem, en oque, comme dans loufoque (voir plus bas), etc., etc. Une phrase du meilleur français prononcée en largonji est incompréhensible pour qui n’a pas l’habitude de ces déformations. À plus forte raison une phrase d’argot, dont le sens est alors doublement claquemuré).
Largue, s. f., femme.
Larton, s. m., pain.
Licher, v. a., boire.
Limace, s. f., chemise.
Linge, s. m., riches habits, et, par extension, fortune, argent.
Loufoque, adj., fou, folle.
Louis, s. f. (abrév. de Louis XV), fille publique (parce que souvent, dans les maisons de prostitution, les filles se poudrent la tête et se posent des mouches à la mode du siècle dernier).
Loupe, s. f., flânerie, fainéantise.
Louper, v. n., se livrer à la loupe.
Loupeur, s. m., qui a l’habitude de louper.
Lubre, adj., lugubre.
Luysard, nom propre, le soleil.


M


Macadam, s. m., vin blanc doux.
Magistrat’muche, s. f., magistrature.
Manque (à la) loc. adv., exprime l’idée d’absence. (Avoir une chose à la manque, c’est ne pas l’avoir.)
Maquiller, v. a., faire, travailler, tripoter.
Mariol, le, adj., malin, e.
Marlou, se, adj., malin, e.
Marlou, s. m., souteneur (parce que malin).
Marloupatte, marloupin, s. m., diminutifs de marlou, pris tantôt en mauvaise part, tantôt au contraire avec une nuance de gentillesse, de jeunesse.
Marmite, s. f., prostituée dont vit un souteneur.
Marpaux, s. m., patron.
Marquise, s. f., femme légitime.
Masse, s. f., travail.
Masser, v. a., travailler.
Maz (la), nom propre, Mazas (abrév.).
Mec, s. m., souteneur (abrév. de maquereau, ou forme corrompue de meg, patron, dieu).
Mégot, s. m., bout de cigarette fumée.
Mendigot, s. m., mendiant.
Ménilmuche, nom propre, Ménilmontant.
Merlifiche, s. m., saltimbanque, vagabond.
Meulé-cass, s. m., mêlé-cassis (meulé-cass à cinq, à cinq centimes le verre).
Meure, s. f., haie.
Mezig, Mézigo, nom propre. Moi. transforme en quelqu’un dont on parle à la troisième personne.
Micheton, s. m., homme qui paie les femmes (diminutif de Michel).
Mince, adv. oui, certes, beaucoup, parbleu, attends un peu. (Les significations de ce mot sont innombrables et il faut pratiquer l’argot à fond pour en saisir toutes les nuances souvent intraduisibles.)
Môme, s. m., enfant.
Mominard, s. m., petit enfant, bébé.
Montparno, nom propre, Montparnasse.
Morviot, s. m., morve, quand elle forme ce que les enfants nomment si pittoresquement une chandelle.
Mouche, adj., laid, débile.
Moure, s. m., figure gentille.
Mousse, s. f., merde.


N


Nib, s. m., rien.
Niort, adv., non.
Niquedouille, s. m., niais.
Nouzailles, pr., nous.


P


Paing, s. m., coup de poing (Passer chez paings, battre. Passer est ici pris activement pour faire passer.)
Palas, adj., beau, gentil.
Palpitant, s. m., cœur.
Pante et Pantre, s. m., bourgeois.
Pantin, nom propre, Paris.
Pastille, s. f., pet.
Pègre, s. m., voleur.
Pelago, nom propre, sainte Pélagie.
Pelican, s. m., paysan.
Pellard, s. m., foin.
Persil, s. m., raccrochage.
Pétard, tapage.
Pierreuse, s. f., prostituée libre et de bas étage.
Pieu, s. m., lit.
Pince, s. f., poigne.
Piole, s. f., bouge.
Pioncer, v. n., dormir.
Piton, s. m., nez.
Pivois, s. m., vin.
Plaquer (se). v. r., tomber à plat.
Plomb, s. m., gosier.
Plombe, s. f., heure.
Plomber, v. n., puer.
Pocheté, adj., ridicule, imbécile (se dit amicalement comme grosse bête, grand serin).
Poignon, s. m., argent monnayé.
Poisser, v. a., voler.
Poivrot, adj., soûl.
Pomaquer, v. a., perdre, prendre.
Pomme, s. f., figure (sucer la pomme à quelqu’un, l’embrasser).
Pommer, v. a., prendre, arrêter.
Ponife. s. f., prostituée jeune.
Potin, s. m., tapage.
Pouchon, s. f., bourse.
Pouffiasse, s. f., prostituée vieille, ou avachie.
Préfectancier, s. m., agent de la préfecture de police.
Proie, s. f., part, écot
Proye, s. m., cul.
Pucier, s. m., lit.


R


Radiner, v. n., aller, arriver.
Rappliquer, v. n., revenir.
Refroidir, v. a., tuer.
Relever (la), v. a. (sous entendu la galette, l’argent), se faire entretenir par une femme.
Reluquer, e. a., regarder.
Remoucher, v. a., regarder.
Rentiffer, v. n., rentrer.
Rideau, s. m., grande blouse.
Rien, adv., beaucoup, très.
Riffauder, v. a., brûler.
Rigadin, s. m., soulier (de femme surtout).
Rincer, v. a., dépouiller (mot à mot : laisser nu comme une bouteille qu’on rince). — Rincer la dent à quelqu’un : lui payer à boire.
Riole, s. f., bombance, fête.
Ripaton, s. m., soulier (grand et large).
Rivancher, v. a., connaître (au sens biblique).
Rond, s. m., sou.
Ronfle, s. f., prostituée, femme.
Rouchie, s. f., femme (avec un sens de mépris. (d’injure, quelquefois aussi d’injure amicale).
Roue de derrière, s. f., pièce de cinq francs.
Roufflaquette, s. f., accroche-cœurs.
Rouillarde, s. f., bouteille de vin vieux.
Rouleau, s. m., pièce d’argent monnayé.
Roulotte, s. f., voiture.
Rousse, s. f., police.
Roussin, s. m., agent de police.
Ru, s. m., ruisseau.
Rupin, adj., fort, beau, riche, malin.


S


Sabri, s. m., forêt, bois.
Sacquer, v. a., jeter, renvoyer (mot à mot : donner son sac à…).
Sale (petit), s. m., bébé.
Salivergne, s. f., assiette.
Saucisse (moi), loc. adv., moi aussi (calembour).
Sergot, s. m.., sergent de ville.
Sonde (à la) loc. adv., être à la sonde, c’est être sondeur, c’est-à-dire malin, rusé (comme les gabelous sans doute).
Sonne, s. f., police.
Stropiat, s. m., mendiant estropié.
Suer (faire), v. a., saigner, tuer.
Surbine, s. f., surveillance.
Surin, s. m., couteau.


T


Taf, s. m., peur (ne s’emploie qu’avec l’article. Voir frousse).
Tante, s. f., homme qui se prostitue aux hommes.
Tarauder, v. a., percer comme avec un vilebrequin ; tarabuster.
Tarter, v. n., chier.
Tendeur, s. m., homme qui tend, homo salax.
Tézig, nom propre. Toi, transformé en quelqu’un dont on parle à la troisième personne.
Thune, s. f., argent monnayé.
Tire-lire, s. f., estomac ; prison.
Tortorer, v. a., manger.
Trac, s. m., peur, ne s’emploie qu’avec l’article. (Voir frousse et taf.)
Traviole (de), loc. adv., de travers.
Trimard, s. m., grand’route (où l’on trime).
Trombine, s. f., figure camarde.
Trompette, s. m., bouche.
Troquet, s. m., marchand de vins (abrév. de mastroquet).
Trottignole, s. f., pied.
Truc, s. m., persil, accrochage.
Trucher, v. a., mendier.
Truquer, v. n., aller au truc, raccrocher.
Turbin, s. m., travail.
Turbiner, v. a., travailler.
Turne, s. f., logis, garni.


V


Va-trop, s. m., domestique.
Verrac, s. m., verrat.
Viscope, s. m., casquette.
Volant, s. m., oiseau.


Z


Zig, s. m., bon garçon, camarade.
Zingue, s. m., marchand de vins (abrév. de mannezingue).


FIN