La Défense de mon oncle/Édition Garnier/Chapitre 4

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

◄   Chapitre III. Chapitre V.   ►

CHAPITRE IV.
des romains.

Que M. l’abbé Bazin était chaste ! qu’il avait la pudeur en recommandation ! Il dit, dans un endroit de son savant livre, page 54 (vol. XV) : « J’aimerais autant croire Dion Cassius, qui assure que les graves sénateurs de Rome proposèrent un décret par lequel César, âgé de cinquante-sept ans, aurait le droit de jouir de toutes les femmes qu’il voudrait. »

« Qu’y a-t-il donc de si extraordinaire dans un tel décret ? » s’écrie notre effronté censeur : il trouve cela tout simple ; il présentera bientôt une pareille requête au parlement : je voudrais bien savoir quel âge il a. Tudieu ! quel homme ! Ce Salomon, possesseur de sept cents femmes et trois cents concubines, n’approchait pas de lui.