La Figure de proue/Dialogue

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Eugène Fasquelle (p. 279-280).

Dialogue

— Absente, te voici ? D’où viens-tu donc ?
                                                — De loin.
— Et qu’as-tu fait ?
                        — Je ne sais plus.
                                        — Et qui t’amène ?
— Toi, pays ! ton odeur de goudron et de foin.
— Ne rapportes-tu rien ? Ni l’amour ni la haine ?
— Rien.
                — Quel est ton trésor ?
                                — L’amour qu’on a pour moi.
— Tes yeux sont si changés ! Qu’as-tu vécu ?
                                                — La vie.
— Cœur glacé ! Quelle est donc aujourd’hui ton envie ?
Qu’attends-tu ?
                    — Le hasard.
                                  — N’as-tu donc nul émoi ?

— Si ! te revoir, ô mon pays !
                                        — Pourquoi ?
                                                — Je t’aime
— Qu’y a-t-il donc en moi qui te touche ?
                                              — Moi-même