La Figure de proue/Rêvant d’Alger

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eugène Fasquelle (p. 83).

Rêvant d’Alger

Rêvant d’Alger passée au bord du flot assise,
À sa foule pareille au plus pur-bas relief,
Une douleur s’abat sur mon âme pensive ;
Car, n’ayant point l’orgueil qu’elle soit notre fief,
Je regrette à mourir le grand profil vétuste
Qu’elle devait sculpter sur le bleu de son port,
Jadis, et dont le souvenir lui-même est mort,

— Et cette voix qui dit toujours : « Ce n’est pas juste… »