La Géologie et la Minéralogie dans leurs rapports avec la théologie naturelle/Planche 27

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Geology and Mineralogy considered with reference to Natural Theology, plate 27.png


Planche 27, t. I, p. 235.


Fig. 1-8. Tubercules et écailles distinguant les quatre nouveaux ordres de poissons établis par le professeur Agassiz. (D’après Agassiz.)
Fig. 8 a. Tube placé à la surface inférieure d’une écaille pour le passage du conduit muqueux. Voyez t. I, note, p. 167-168. (Agass.)
Fig. 9. Extrémité antérieure de la mâchoire inférieure de l’Holoptychus Hibberti, tirée du calcaire de Burdie-House, près d’Édimbourg. Voyez la note, t. I, p. 240. La surface rugueuse de cet os est très remarquable. (D’après Hibbert.)
Fig. 9’. Petites dents de l’Holoptychus Hibberti, cannelée extérieurement près de leur base, et présentant en même temps une cavité conique. (Hibbert.)
Fig. 9’. Petite dent amplifiée. (Hibbert.)
Fig. 10. Une des grosses dents sur la mâchoire de l’Hofoptychus Hibberti, profondément cannelée à la base et offrant une cavité conique. Aucune de ces dents n’a d’alvéole ; mais elles sont fixées à la mâchoire au moyen d’attaches osseuses. (Hibbert.)
Fig. 11. Dent de l’Holoptychus Hibberti. (Hibbert,)
Fig. 12. Dent du Mégalichthys Hibberti. (Hibbert.)[1]

Fig. 13, 14. Dents de l’Holoplychus Hibberti. (Hibbert.)
Fig. 11, 12, 13, 14. Échantillons provenant de Burdie-House.



  1. Depuis la découverte du Mégalichthys dont nous avons parlé dans le premier volume, p. 240, M. W. Anstice de Madeley a trouvé deux mâchoires et des’écailles ponctuées appartenant à la même espèce dans des nodules de minerai ferrugineux, de la formation houillère de Coalbrook-Dale. Il y a aussi trouvé des ichthyodorulites, des os de poissons et des coprolites formant les noyaux d’autres nodules du même rainerai ferrugineux.

    M. Murchison, plus récemment encore (en 1855), à trouvé des restes du Mégalicbtbys et de l’Holoptychus ainsi que des coprolites avec quelques espèces d’Unio dans le bassin houiller de Wolverhamplon. Ces grands poissons sauroïdes, qui ont été pour la première fois reconnus à Édimbourg, en septembre 1834, ont aussi été trouvés en Angleterre, dans les terrains hooitlers de Newcastle on Tyne, de Leeds et de Newcastle-Under-Lyne.