La Géologie et la Minéralogie dans leurs rapports avec la théologie naturelle/Planche 54

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Geology and Mineralogy considered with reference to Natural Theology, plate 54.png


Planche 54, t. 1, p. 387.


Fig. 1. Caryophyllia arbuscula. Grand, nat. Avec les animaux épanouis. (Mém. du Musée d’hist. nat., t. VI, pl. 15, fig. 2.)
Fig. 2. Animal de la fig. 1, grossi et vu en dessus.
Fig. 3. Section verticale de la cellule d’une Meandrina labyrinthica, avec l’animal. (Mém. du Musée d’hist. nat., t. 6, pl. 16, 10 b.)
Fig. 4. a Actinie commune, ou anémone de mer épanouie — b. la même, contractée dans ses tégumens. (Encyclop. méthod., pl. 72, 6[1].)

Fig. 5. Madrepora gyrosa (Ellis Zooph., pl. 51, fig. 2.)
Fig. 6. Coupe de l’animal de la Meandrina viridis, et du polypier dans lequel elle est placée.
Fig. 7. Animaux de la Meandrina limosa, vus en dessus, et amplifiés. Ils sont placés dans des cellules étoilées confluentes semblables à celles de la fig. 5.
Fig. 8. Un des mêmes animaux vu de profil, avec les bords des plaques du polypier situées derrière les tentacules. (Mém. du Musée d’hist. nat., t. 6, pl. 15, 4.)
Fig. 9. Caryophyllia Smithii de Torquay. (Grand, nat.)
Fig. 10. La même avec l’animal en partie déployé au centre du polypier.
Fig. 11. L’animal déployé vu en dessus. (Zoological journal, t. 3, pl. 13.)



  1. Cet animal n’a pas de cellules calcaires, mais se contracte dans un sac charnu coriace, voir fig. 46. Les tentacules sont représentés épanouis en a. Quelques uns de ces polypes offrent la même richesse de couleurs brillantes qu’un grand nombre de ceux qui se construisent des cellules calcaires persistantes.