100%.png

La Négresse blonde (recueil)/Ballade en l’honneur des poètes falots

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


BALLADE
EN L’HONNEUR DES POÈTES FALOTS


Falot ! falot
Jules Laforgue.


Zut pour Homais ! Pour l’abdomen
De Prud’homme, l’affreux macaque,
Pour le bedeau qui dit : « Amen ! »
Pour le Chinois, pour le Valaque !
Plus que l’ « Éthique à Nicomaque »
J’aime la chanson des grelots :
Doux Cassandre, Pierrot te claque !
Vivent les Poètes falots

Corbière, au pays du dolmen
Et du hareng qu’on met en caque,
Sut cueillir plus d’un cyclamen ;
Cros est un alexipharmaque

Propre à dissiper les comas que
Portent les veules symbolos.
Maldoror fut un brucolaque !
Vivent les Poètes falots !

Lunologue, (bizarre hymen !)
Laforgue voulut pour momacque
La lune : dulce solamen !
La nuit, sur un divan de laque,
Il dénouait, élégiaque,
Ta ceinture de fins halos,
Baalet pâle Syriaque !
Vivent les Poètes falots !

                Envoi

Maîtres, le courtier qui micmaque,
Offrant titre ou valeur à lots
Brait, parlant de vous. « C’est un braque ! »
Vivent les Poètes falots !