100%.png

La Négresse blonde (recueil)/Ballade pour faire connaître mes occupations ordinaires

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


BALLADE
POUR FAIRE CONNAÎTRE MES OCCUPATIONS
ORDINAIRES


Au docteur Georges Boileau.


Pauvres gens que les gens !
P. V.


Considerato lilia agri…
J. C.


On voit des gens être épiciers,
Avocats ou marchands de laine
Et l’on en voit qui sont huissiers
Ou bedeaux à la Magdeleine,
Aucuns font de la porcelaine,
Du cirage ou des feuilletons,
D’autres vont pêcher la baleine :
Moi j’attrape les hannetons !


Quelques-uns, des écrivassiers,
— Doux toqués ! (la morgue en est pleine !)
Cherchent, la nuit, dans leurs puciers
Les rimes d’une cantilène :
« Pauvres gens ! » comme dit Verlaine
C’est bien votre air que nous chantons !
va te brûler, belle phalène !
Moi j’attrape les hannetons !

En vain des philistins grossiers
Me rabâchent à perdre baleine :
« Il faut bien que vous embrassiez
Une Carrière ! » lon, lon, laine !
Messieurs, soyez préfet de l’Aisne,
Mettez aux pois les cannetons
Ou comprimez l’acétylène !
Moi j’attrape les hannetons !

                    Envoi

Prince, la gente et la vilaine,
Toutes sont mêmes Jannetons :
Que Paris garde son Hélène !
Moi j’attrape les hannetons !