Mozilla.svg

La Verdure dorée/Cette grande chambre et ce lit défait

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
La Verdure doréeÉditions Émile-Paul frères (p. 163).

C


Cette grande chambre et ce lit défait…
Un rouge-gorge sur la branche se balance.
Cela vaut mieux pour lui que d’aller au café.
Cette grande chambre et ce lit défait…
T’en souviens-tu de ce dimanche ?

Une branche de neige entrait par la fenêtre.
Fleurs de pommier dans la tiédeur
Et sur la pompe et sur le cèdre
Les moineaux se battaient et roulaient dans les fleurs

Le soleil séchait les flaques de pluie…
(Ah ! que je m’ennuie !)
Il n’y avait ni vasques ni jet d’eau ;
Un pigeon blanc dormait sur le bleu des ardoises
Et quand le chat passait sous les rouges framboises
Les feuilles lui versaient des gouttes sur le dos.

Puis la lune apparut en nacre transparente.
(C’est une chose assez courante…)