100%.png

La Vie nouvelle/Commentaires/Chapitre XXXIV

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche


La Vita Nuova (La Vie nouvelle) (1292)
Traduction par Maxime Durand-Fardel.
Fasquelle (p. 192-193).


CHAPITRE XXXIV


Quantunque volte, lasso ! mi ricorda

La canzone commence à : toutes les fois, hélas !… et elle a deux parties. Dans l’une, c’est-à-dire dans la première stance, se lamente ce cher ami, qui lui était si proche. Dans la seconde partie, je me lamente moi-même, c’est-à-dire dans l’autre stance qui commence à : dans mes souvenirs, je recueille…


Il paraît ainsi que dans cette canzone deux personnes se lamentent, l’une comme frère, l’autre comme serviteur.

Dante avait annoncé deux sonnets : en fait, il les a confondus l’un dans l’autre : seulement, il y distingue deux stances qui répondent à son idée d’introduire deux personnages dans ses vers.