Le Catéchisme du Peuple/Leçon 2

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche


CHAPITRE II. — 2e Leçon

De la Constitution


1. Que dit l’art. 25 de la Constitution ?

R. L’article 25 de la Constitution dit : « Que tous les pouvoirs émanent de la nation. ».


2. Est-ce vrai ?

R. C’est un mensonge.


3. Pourquoi ?

R. Parce que la Nation se compose de 5.720.807 habitants, soit 6 millions, et que sur ces 6 millions 117.000 seulement sont consultés pour faire les lois.


4. Comment se fait-il que ces 6 millions de Belges soient gouvernés par 117.000 ?

R. Pour être électeur, il faut payer 42 fr. 32 c. d’impôt. — En Belgique, 117.000 citoyens seulement paient cet impôt, et sur ces 117.000, quatre-vingts mille seulement prennent part au vote.


5. Ces 80.000 privilégiés sont-ils des gens instruits ?

R. Non. Dix mille au moins ne savent ni lire ni écrire.


6. Comment se décompose le reste des électeurs ?

R. Il y a 23.000 locataires qui obéissent aux propriétaires ; 5.000 fonctionnaires qui obéissent au gouvernement ; 2.000 curés qui obéissent aux évêques ; 10.000 fournisseurs qui obéissent à leurs clients. De sorte qu’en y comprenant les 10.000 illettrés qui sont généralement de faux électeurs, nous trouvons que nous n’avons en Belgique que 30.000 électeurs dont 4.117 chefs d’usines, 5.000 entrepreneurs, 15.000 rentiers et 6.000 avocats, avoués, notaires, etc., dont 1.300 professeurs et instituteurs.


7. Par combien de privilégiés est donc gouvernée la Belgique ?

R. Par 30.000 privilégiés.


8. À quelle date a été promulguées la Constitution ?

R. Il y a 55 ans, le 25 février 1831.


9. Cette vieille Constitution est-elle encore bonne aujourd’hui ?

R. Elle ne vaut pas mieux qu’un vieux chapeau qui daterait de 1831. Si je me couvrais d’un pareil chapeau qui a pu être très beau à son époque, je serais tellement ridicule qu’on me croirait en carnaval.


10. Pourquoi donc la Belgique conserve-t-elle cette Constitution si décrépite ?

R. Parce qu’elle fait l’affaire de nos gouvernants. — Si elle était modifiée plus un seul d’entre eux ne resterait au pouvoir.


11. Qu’entendez-vous par ces mots : un homme au pouvoir.

R. J’entends par homme au pouvoir, celui qui a trouvé le moyen de vivre aux dépens du Trésor de l’État lui, les siens, ses parents, ses alliés, ses connaissances, et cela en ne faisant rien ou presque rien.


12. Citez-moi quelques hommes au pouvoir ?

R. Je vous citerai les Frères qui ont donné naissance aux Orban d’où sont issus les Frère-Orban ; les Malou, les Jacobs, les Bara, les Brasseur, les Tesch, les Pirmez…


13. Que dit l’art.6 de la Constitution ?

R. Que tous les Belges sont égaux devant la loi.


14. Est-ce vrai ?

R. C’est un odieux mensonge.


15. Citez des exemples.

R. Ils seraient trop longs à énumérer. Il me suffira de dire que chaque jour nous voyons des messieurs qui appartiennent de loin ou de près au pouvoir, voler des millions et n’être pas poursuivis, ou, s’ils le sont, être acquittés ou condamnés à des amendes dérisoires, tandis que nous voyons des pauvres diables qui n’ont pris qu’un seul pain dont leurs enfants avaient besoin, être condamnés aux travaux forcés.


16. En matière d’impôt cependant les citoyens sont-ils égaux ?

R. Non, et je ne cite qu’un seul exemple, celui de Léopold II qui, imposé par la commune de Laeken pour la cote mobilière de son palais de Laeken a fait annuler par son ministre cette délibération et ne paie rien.