Le Catéchisme du Peuple/Leçon 7

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le Peuple (p. 15-16).


7e Leçon


1. Tu es donc esclave ?

R. Oui, je suis esclave.


2. Par qui es-tu gouverné ?

R. Par 30.000 privilégiés.


3. Sont-ils honnêtes ?

R. Non, ils trafiquent de tout et vivent de notre travail en nous refusant tout.


4. Que te laissent-ils ?

R. Rien. Les riches prennent nos filles pour en faire de la chair à prostitution. Nos fils pour en faire de la chair à canon. Nous-mêmes ils prennent notre vie pour en faire des dividendes.


5. Que dois-tu faire ?

R. Abolir l’esclavage dans lequel nous vivons.


6. Comment dois-tu y arriver ?

R. Par le suffrage universel.


7. Comment l’obtiendras-tu ?

R. En allant tous, de tous les coins de la Belgique le demander à Bruxelles.


8. Peut-on t’empêcher d’aller à Bruxelles manifester ?

R. Non. J’use de mon droit comme les soi-disant libéraux et catholiques en ont usé en septembre 1884.


9. Il te faut de l’argent pour aller à Bruxelles.

R. J’irai à pied.


10. Triompheras-tu ?

R. Oui, car mon cri de ralliement sera : vive le peuple ! vive le suffrage universel !


11. Marchons alors ?

Oui marchons ! en avant ! et vive le peuple, vive le suffrage universel !


12. À quand le rendez-vous ?

R. Le jour de la Pentecôte tous les Borains seront à Bruxelles ; ils y arriveront à pied et y trouveront 25,000 gantois, 20,000 liégeois et verviétois, 20,000 ouvriers du Centre et de Charleroy. Tous les ouvriers y seront réunis, le peuple entier y sera et le gouvernement nous donnera le suffrage universel aux cris de : Vive le peuple ! Vive la liberté !