Le Corset à travers les âges/Avant-propos

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

P. Ollendorff (p. ix-xii).


AVANT-PROPOS


Avant d’aborder le sujet que je me suis donné à tâche de traiter, je tiens à indiquer à mes lectrices les causes qui m’ont déterminé à entreprendre ce modeste travail et en faire ressortir l’incontestable utilité.

Les personnes qui lisent assidûment les journaux et brochures périodiques, ont dû remarquer que, depuis quelques années, les écrivains consacrent de nombreuses chroniques à la question féminine et traitent principalement du rôle de la femme dans la société moderne. Mais ce sujet est tant soit peu épuisé et dernièrement des chroniqueurs, sans doute en quête de copie, ont saisi le prétexte d’un simple fait-divers rapporté par quelques journaux étrangers pour attaquer violemment le corset.

Fils et élève, ainsi que ma femme, de celle qui fut Madame Leoty, je me crois tout désigné pour prendre sa défense.

Le meilleur moyen de rendre justice au corset, c’est d’en faire une histoire impartiale, de démontrer, avec dates à l’appui, par des extraits des principaux auteurs tant anciens que modernes, que, de tout temps, la nécessité de son emploi s’est fait absolument sentir et de faire parcourir au lecteur les différentes transformations des bandelettes grecques et romaines qui peu à peu sont devenues le corset moderne que je considère comme la perfection du genre, lorsqu’il est établi d’après les principes de l’hygiène et de l’esthétique féminine.

On ne s’étonnera donc pas que, dans cette étude historique et technique, j’aie profité de toutes les recherches, pour conclure par quelques idées exactes sur le rôle du corset actuel.

Les rapports du corset avec l’hygiène ne sont pas douteux. Son usage a fait surgir un nombre considérable de dissertations toutes plus savantes les unes que les autres, et il ne m’appartenait pas de négliger ce point d’une importance capitale ; je lui ai donc consacré un chapitre spécial à la fin de cette brochure.

Dans ses Études historiques et médicales sur l’usage du corset (1853), le Dr Bouvier, résumant les différentes phases parcourues par l’habillement des femmes depuis l’antiquité jusqu’à nos jours, divise en cinq époques les transformations subies par les corsets ou les vêtements qui en ont tenu lieu.

Voici cette classification qui résume, en quelques lignes, toute l’histoire du corset :

« La première époque est celle de l’antiquité, des bandes ou fasciœ des dames grecques et romaines.

« La deuxième comprend les premiers siècles de la monarchie française ou une grande partie du moyen âge, pendant laquelle le costume des femmes ne présente rien de fixe qui soit comparable aux corsets, période de transition, qui participe de la précédente et de la suivante, par l’abandon d’abord incomplet des bandelettes romaines, et par l’usage plus tard commençant des corsages justes au corps.

« La troisième époque, qui embrasse la fin du moyen âge et le commencement de la Renaissance, est marquée par l’adoption générale des robes à corsage serré tenant lieu de corsets.

« La quatrième est celle des corps baleinés ; elle s’étend du milieu du xvie siècle à la fin du xviiie.

« Enfin la cinquième époque est celle des corsets modernes. »